Cela n’est pas un secret : avec les vieilles voitures qui circulent dans la capitale de Madagascar, l’air n’est certainement pas des plus propres.

Et si vous avez besoin de mesures, voici quelques-unes prises en 2016, les 16 et 15 octobres, lors du marathon de Tana, qui ont été récemment publiées par l’Agence de Presse de l’Océan Indien.

Parmi les 7 points où les mesures ont été faites (Ankorondrano, Analakely, 67 Ha, Ambanidia, Ankadimbahoaka, Anosibe et le tunnel d’Ambohidahy, l’endroit le plus pollué le samedi 16 octobre était le tunnel d’Ambohidahy, avec une moyenne journalière de  74µg/m3 de particules de PM2.5 captées. Dimanche 17 octobre, c’était Analakely, avec une moyenne journalière de 53µg/m3.

On est bien loin de la valeur moyenne recommandée par l’OMS, qui est de 25 µg/m3.

Le pic le plus élevé, quant à lui, se trouvait à Ankadimbahoaka, où le taux pouvait atteindre 360 µg/m3.

Par ailleurs, il est à noter que ces mesures avaient été prises un week-end, et que le samedi 16 octobre a été annoncée comme une journée verte sans voiture (bien que peu respectée).

En tout cas, à partir d’aujourd’hui, les Antananariviens pourront avoir des mesures de la pollution de l’air chaque jour.

La société DHL va en effet prendre des mesures et partager les résultats tous les jours sur la page Facebook ZeroHero. « Pour commencer, la mesure de la qualité de l’air se fait aux sièges de DHL à Ankorondrano, Ivato et Galaxy à partir de ce jour et va être publiée dans notre site facebook 5/7 dès demain », lit-on.

LEAVE A REPLY