Facebook nous rend-il dépressif ? Le sujet a été abordé par différentes études depuis des années. Mais ce n’est que fin 2017 que le réseau social a finalement admis que selon la manière dont il est utilisé, celui-ci peut nuire à la santé mentale des internautes.

Si des recherches approfondies sont encore nécessaires, au mois de décembre, Facebook a publié un article reconnaissant qu’une utilisation passive peut mener à des problèmes de santé mentale.

« Bien que les causes ne soient pas claires, les chercheurs émettent l’hypothèse que la lecture sur d’autres en ligne pourrait mener à une comparaison sociale négative – et peut-être même plus que hors ligne, puisque les messages des gens sont souvent mieux organisés et flatteurs ».

En revanche, utiliser Facebook pour interagir avec ses proches augmente le facteur bien-être.

Et en d’autres termes lire les actus et stalker les autres, sans interagir ne serait pas une bonne chose. Voilà pourquoi le réseau social a récemment lancé une mise à jour du fil d’actualité encourageant les discussions entre amis.

(Source)