Selon le dernier rapport de Transparency International, Madagascar est le145ème pays le moins corrompu de la planète sur 170 (imaginez donc son rang dans le classement des pays les plus corrompus).

Et si les victimes de corruption ont déjà l’habitude de dénoncer sur les réseaux sociaux, il faut savoir que depuis 2014, il existe un site baptisé tsycoolkoly.org qui permet de le faire sous couvert de l’anonymat.

Fondé par l’ONG Tolotsoa, ce site ne se contente pas de recueillir et d’afficher les témoignages anonymes. Tsycoolkoly relaie également ces rapports aux responsables ainsi qu’aux médias, à la demande de leurs auteurs.

Mais le plus intéressant est que ces données sont aussi agrégées pour faire un bilan de l’état de la corruption dans la Grande Île.

Et selon le statistiques de Tsycoolkoly, ce serait dans le domaine de l’éducation que la corruption est la plus courante. En revanche, ce serait dans la justice que les montants sont les plus élevés.

amCharts
Les statistiques de la corruption à Madagascar, selon Tsycoolkoly

Depuis sa création, ce site a recueilli plus de 800 rapports et recensé 62 millions d’ariary de pots de vins.

LEAVE A REPLY