Le manque de pluies et l’assèchement de la rivière Ikopa fait qu’aujourd’hui, Antananarivo est au bord de la sécheresse totale. Cela fait des jours que les habitants de la Grande Île ont constaté l’assèchement de cette rivière.

Or, outre le fait que de nombreuses personnes ont besoin de cette rivière pour leurs activités quotidienne, c’est également de là que la société nationale d’eau et d’électricité (JIRAMA) pompe de l’eau pour alimenter le réseau d’Antanarivo. Et donc, en substance, quand il n’y aura plus d’eau à pomper, il ne sera plus possible d’alimenter la capitale.

Aujourd’hui, la JIRAMA tire la sonnette d’alarme. Selon nos informations, si la pluie ne tombe toujours pas, il ne sera plus possible de pomper de l’eau de la rivière Ikopa dans quelques jours. Si cela arrive, la société aura encore des réserves d’eau pour 4 jours dans le lac de Mandroseza (qui sert de moyen de stockage).

Afin de répondre à l’urgence, la société a cependant déjà ouvert un barrage à Tsiazopaniry, une étendue d’eau située en amont. Cependant, les réserves de cette étendue d’eau sont également limitées.

De son côté, l’Etat a déjà envisagé de provoquer des pluies artificielles. Mais là aussi, on n’a pas de bol puisque pour le moment, les conditions ne sont pas encore réunies pour le faire pour le moment.

Les services météo évoquent un anticyclone qui empêche la tombée de la pluie. Et bien qu’un cyclone soit sur le point de se former dans l’Océan Indien, celui-ci ne devrait pas avoir d’impact sur la météo de Madagascar. Les services météo craignent même que ce cyclone puisse aspirer l’humidité et compliquer la situation.

LEAVE A REPLY