REPORTAGE CHOC. Témoignages de prostitués mineurs d’Andavamamba et de 67Ha

0
28558

Une journaliste de RFI rencontre les prostitués d’Andavamamba et de 67Ha. Ce que vous allez entendre va vous choquer. (Appuyez sur le bouton « Play » pour écouter)

On parle souvent du tourisme sexuel à Madagascar, mais selon ECPAT, ce n’est que la partie apparente de l’iceberg. Dans les bas quartiers d’Antananarivo, il y a une autre forme de prostitution qui n’a rien à voir avec le tourisme. Elle serait d’une plus grande ampleur, et elle implique aussi des mineurs.

C’est là que les hommes des couches défavorisées, les tireurs de pouss pouss et les dockers viennent. Le reportage est d’ailleurs intitulé « prostitués low-cost pour clients pauvres ».

Parmi les personnes interrogées, une jeune adolescente enceinte de trois mois, qui doit continuer à se prostituer pour préparer la venue de son second enfant, ou encore un jeune garçon de 16 ans qui se travestit car il ne trouve pas d’autres moyens de subvenir à ses besoins.

Mais le reportage essaie également de trouver les origines du problème et de mettre en avant les solutions. Un juriste du ministère de la population explique ainsi au micro de RFI que « les textes restent toujours des textes juridiques, mais dans l’application, la société applique ses propres règles ».

67-ha
tournant 67ha vers Ampasika et Itaosy. By avylavitra

LEAVE A REPLY