Panama Papers

MISE A JOUR du 5 mai 2016 : l’International Consortium of Investigative Journalists a publié sa base de donnée, combinant les données des Panama Papers avec celles des Offshore Leaks. Les noms y sont disponibles.

Madagascar a beau faire partie des pays les plus pauvres du monde, cela n’empêche pas qu’il compte aussi parmi ses 20 millions d’habitants des personnes très (très) fortunées. Preuve en est, 4 familles malgaches figurent parmi les plus grosses fortunes d’Afrique francophone subsaharienne, d’après un classement de Forbes.

De ce fait, lorsque le scandale « Panama Papers » a éclaté, cela nous a étonné qu’aucun nom malgache ne soit cité dans l’affaire. Cependant, quelques jours après le début de cet éclatement, nos doutes commencent à se préciser. En effet, ce matin, l’Express de Madagascar publie un article révélant qu’au moins 7 malgaches sont cités dans les Panama Papers.

Qui sont-ils ? Là est la question.

En Islande, les Panama Papers ont déjà fait tomber un Premier Ministre et il s’en faut de peu pour que ce soit aussi le cas au Royaume-Uni parce que des noms ont été évoqués. Mais l’Express a décidé de ne pas en révéler  sur son site. Il souligne simplement qu’il s’agit de 7 hommes d’affaires bien connus dans leurs milieux.

« Jusqu’ici, ils sont au moins sept opérateurs économiques […] à être impliqués dans la création de sociétés offshore dans les îles Vierges britanniques, de Singapour, des Seychelles et d’autres paradis fiscaux », explique simplement le quotidien malgache sur son site. Pour rappel, la création de compagnies offshore peut aider leurs propriétaires à éviter certains impôts et taxes dans les pays où ils mènent réellement leurs activités.