Grâce au Tsingy et à l’Allée des Baobabs, la région de Morodava, dans le sud de Madagascar, fait partie des lieux qui attirent le plus de touristes dans la Grande Île. Mais malheureusement, cette manne touristique ne profite pas suffisamment aux communautés locales, généralement à cause du manque d’éducation.

Le programme CapED de l’UNESCO, soutenu par la Fondation Chanel, veut aider les habitants des communautés autour du Tsingy à profiter du tourisme.

Les deux partenaires travaillent « pour améliorer les moyens de subsistance des jeunes femmes et des communautés vivant près de la réserve naturelle de Tsingy à Madagascar pour devenir financièrement indépendantes en leur donnant accès à des opportunités de formation et d’emploi dans l’industrie du tourisme durable ».

Plus précisément :

  • 210 jeunes hommes et femmes auront accès à des opportunités de formation et d’emploi dans l’industrie de la gestion d’hôtels et de restaurants
  • 10 guides culturels recevront une formation en développement durable afin de promouvoir les pratiques de développement durable dans la région
  • 600 femmes recevront une formation en culture maraîchère et en artisanat (broderie et vannerie) et un soutien pour la formation de coopératives et de marketing et la vente de leurs produits sur les marchés locaux

D'autres articles :