Malagasy ou Malgache ? On vous a peut-être raconté des conneries

  • 895
    Partages

Depuis quelques années, les journalistes, blogueurs et artistes sont souvent critiqués sur les réseaux sociaux à cause l’usage du mot Malgache pour désigner les habitants de Madagascar. Selon certains, il faudrait s’en tenir à « Malagasy », car la traduction en français aurait un sens péjoratif.

Il est important de noter que jusqu’à présent, personne n’a vraiment prouvé cela. Sur la toile, le texte qui indique que « Malgache » est un mot péjoratif inventé par les Français provient du blog Haisoratra.org (qui n’existe plus), et qui avait écrit : « Le mot « malgache » est aussi un mot péjoratif utilisé par les nouveaux maîtres de Madagascar des années 1890, pour se signaler entre eux dans leur communication orale combien leur nouveaux sujets sont maladroits et inférieurs. En réalité, c’est un mot issue de : « le male gâche » pour le masculin et « la mal gâche » pour le féminin. »

Au cours des années, ce paragraphe a été repris dans les forums et même par des pages Facebook influentes comme « Malagasy ve ianao », sans faire de vérifications.

Car si on fait quelques recherches dans les archives littéraires, on découvre que le mot « Malgache » pour traduire « Malagasy » en français était déjà utilisé avant 1890 (donc, avant la colonisation). Dès lors, on peut éliminer la théorie du complot selon laquelle ce mot aurait été un code secret utilisé par les colons à Madagascar.

Ci-dessous, un manuel de grammaire malgache publié en 1876 (avant 1890, donc). D’autres textes, encore plus anciens, utilisaient aussi le mot « Malgache ».

Mannuel de gramaire malgache

Notre confrère Dwireznews va plus loin, en expliquant que : ‘au 18e siècle, le mot « gashe«  en ancien français, ou gaspia en francique, désignait une boucle. Le verbe « gâcher » a pour sens originel « laver dans l’eau ou délayer ». Il était surtout utilisé en maçonnerie pour « gâcher du plâtre » ou du mortier. Le délayer avec de l’eau. Nous sommes donc bien loin d’une moquerie ou insulte basé sur un de mot qualifiant les malgaches. En français, le sens figuré, « faire mal un ouvrage » ou le faire grossièrement, négligemment, n’est apparût qu’en 1808. Soit plus de cinquante ans après la trace du mot « malégache »’

« Je me fait souvent bâcher sur Facebook sur ça. Pour pas dire insulter. »

Le dessinateur bloumorof fait partie de ceux que les internautes prennent souvent à partie à cause de son utilisation du mot « Malgache ». « Tu as remarqué, je dis « malgache » et pas « malagasy » dans une phrase en français, écrit-il sur Instagram. Et je me fais souvent bâcher sur Facebook sur ça. Pour pas dire insulter ».

View this post on Instagram

Tu as remarqué, je dis "malgache" et pas "malagasy" dans une phrase en français. Et je me fait souvent bâcher sur Facebook sur ça. Pour pas dire insulter. : Ça ne me choque pas de voir dans une phrase en français le terme "malagasy". D'une parce que je suis laxiste sur les fautes quelque soit la langue, j'aime les gens qui parlent le vary amin anana, les quebecquois qui mélangent sans cesse l'anglais et le français ou les créoles. : : Alors pour le terme "malgache" selon beaucoup, ça viendrait des colons, de "mal" + "gâcher" qui souligne la stupidité de l'indigène de Madagascar, toi en l'occurence. Quand j'ai entendu ça, j'ai voulu me renseigner pour savoir si je perpétuais sans le savoir une sal*perie.  Après quelques recherches, je pense que c'est faux. : L'analyse la plus simple est que toutes les langues latines utilisent un terme qui ressemble au terme "malgache." : Les portugais disent "malgaxe" qui peut s'entendre [malgachi], c'est quand même eux, les premiers européens à avoir découvert l'île. Ajoute à cela que le terme "gâcher" est assez récent et son sens est venu après l'arrivée des colons français et que dans les autres langues latines "gach" n'a pas le sens qu'on connaît dans la langue de Molière. Si tu veux plus de détails tu peux taper "dwizernews malgasy malgache" dans Google. Ca explique de manière plus complète. : C'est vrai que je ne sais pas écrire en malgache. Mais j'utilise le mot malgache parce que j'ai grandi avec et qu'il est important pour moi. Surtout parce que j'ai aussi grandi à la Réunion et être le seul malgache dans une classe pleine de créoles, c'est aussi en prendre plein la gueule à cause de ses origines. Tu connais les gamins. : Rien de traumatisant mais c'est toujours des petites remarques pour dire en gros que "ton nom est imprononçable et que tu viens d'un pays de merde et si avec dix euros, on pouvait se payer dix prostituées" – en kréol bien sûr 😬 mais je ne sais pas non plus écrire en kréol. : : Donc c'est pour ça que j'essaye de poster que des choses cools ou positifs et que moi, j'écris "malgache." Personnellement, je pense qu'on devrait partager ce qu'il y a de bien dans chaque culture dans toutes les langues.

A post shared by Instakilogramme Of 🎈 (@bloumorof) on

Quant au blog Ranouraii, il écrit : « C’est comme maison et trano qui désignent la même chose, mais dans deux langues différentes. Donc je ne comprends pas pourquoi trouve-t-on « malgache » dégradant et « malagasy » valorisant. Ces deux mots ont exactement le même sens. »

Dwizer, quant à lui, prend les choses avec plus d’humour : « D’ailleurs, pensez-vous que les Chinois se sentent insultés pensant que les Français les appellent « chinois » parce qu’ils « chient des noix » ?? Que les Bordelais ont honte de leur nom, car ils penseraient qu’ils sont « limite laids » ?? Sincèrement, il vaut mieux en rire 🙂 qu’en faire un étendard mal à propos qui ne révèle qu’une chose : l’ignorance du porteur. »

(Sources : 1 / 2 )