Madagascar : « On n’est pas des punks mais notre pays lui il l’est »

1
122
Crédit photo : The Dizzy Brains
Crédit photo : The Dizzy Brains

A Madagascar, les fans de rock jurent par Ambondrona. Mais pour les médias francophones, rock made in Mada rime désormais avec « Dizzy Brains ». Pour ceux qui ne les connaissent pas encore, il s’agit d’un groupe de 4 Malgaches qui ont fait sensation aux Rencontres Trans Musicales de Rennes, puis sur le petit journal de Canal+. Aujourd’hui, ils font une tournée à travers toute la France et d’après ce qu’on lit dans les médias (comme RFI, France Inter, l’Obs ou encore Jeune Afrique), ils y font un tabac.

Sinon, après la sortie de « Môla Kely » en 2014, le groupe a sorti un nouvel album intitulé « Out of The Cage ». Le titre nous a interpellé car vraisemblablement, il s’agit peut-être d’un message : les Dizzy Brains sont sortis de cette cage appelée Madagascar.

Vangy, le titre phare du groupe, qui est arrivé en 2014, est d’ailleurs une série de dénonciations. Dans ce morceau en malgache, The Dizzy Brain parle de la souffrance des Malgaches et de la dépression de sa jeunesse. « Travailler n’est plus un truc évident, suer pour un salaire de merde », lit-on dans la traduction des paroles en français. Le refrain quant à lui, commence par « Ce n’est pas évident de vivre avec tous ces flics prêts à te tirer dessus ».

Voilà, The Dizzy Brain, ce n’est pas seulement du (très) bon rock, c’est aussi d’après le Blog de Madagascar un ambassadeur de la dépression malgache. Là où les autres artistes Gasy qui percent à l’international parlent du beau pays, The Dizzy ne manque jamais une occasion d’évoquer sa dépression (la Thug life de Mada). Peut-être, la phrase qui résume le plus cette attitude est cette déclaration d’Eddy, l’un des membres du groupe, sur sa page Facebook :

« On n’est pas des punks mais notre pays lui il l’est. On chante (la plupart de nos chansons) le mécontentement envers notre société encore cachée dans ses clichés, la rage envers la politique [GROS MOT, CENSURé] de ce pays que beaucoup de gens veulent ignorer. Mais on ne veut pas être des punks, ou sommes-nous des punks sans le vouloir? Je ne sais pas. »

Sinon, The Dizzy, c’est aussi du rock engagé qui a décidé de parler des choses de manière crue et décomplexée (le sexe inclus). Et si cela ne convient pas à vos valeurs morales, ils n’en ont probablement strictement rien à foutre…

1 COMMENT

LEAVE A REPLY