Il se pourrait que le site de la haute cour constitutionnelle malgache ait été victime d’un piratage informatique.

C’est ce que suggère un article de l’Express Madagascar.

Ayant interrogé un professionnel, le média aurait obtenu une confirmation de la part de celui-ci.

Au moment où j’écris, le site web est indisponible.

Mais en allant sur le cache de Google, qui a conservé une version du site tel qu’il était le 5 février 2017, on remarque effectivement une inscription en haut de la page qui suggère aussi que le site a bel et bien été victime d’un hacker.

Piratage de la Hcc

Après, il faut savoir que ce ne serait pas la première fois que des sites en .gov.mg se font pirater.

Avant la HCC, c’était la CITES, la Police nationale, et même la Jirama. Quelqu’un avait utilisé le portail de la société d’Etat d’électricité pour protester contre les coupures de courant incessantes.

LEAVE A REPLY