Madagascar est le deuxième pays le plus affecté par la famine

0
248
By carlos / Licence : https://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/ / On https://www.flickr.com/photos/chronowizardmg/5600266922/in/photolist-ai3cTN-9UaWE-7ChGEy-9wSQff-qQNHko
By carlos / Licence : https://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/ / On https://www.flickr.com/photos/chronowizardmg/5600266922/in/photolist-ai3cTN-9UaWE-7ChGEy-9wSQff-qQNHko

A LIRE AUSSI : des milliers de foyers privés d’eau potable à cause de la déforestation

« Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) est de plus en plus préoccupé par l’insécurité alimentaire en Afrique australe, où environ 14 millions de personnes souffrent de la faim suite aux vagues de sécheresses prolongées qui ont mené à de mauvaises récoltes l’année dernière », c’est ainsi que le PAM débute un nouveau billet sur son blog, sur lequel il attire l’attention sur la croissance de l’impact du phénomène El Niño, en Afrique Australe.

Et selon le programme des Nations Unies, les pays les plus affectés par l’insuffisance des pluies dans cette région sont le Malawi (2,8 millions de personnes souffrant de la faim), Madagascar (près de 1,9 millions de personnes) et le Zimbabwe (1,5 millions de personnes). En effet, à cause de la sécheresse, les récoltes de 2015 ont été réduites de moitié dans ces trois pays, par rapport à 2014.

Et le PAM n’est guère optimiste. En effet, d’après celui-ci, le nombre de victimes de la famine devrait augmenter dans les prochains mois, notamment parce que l’on approche de la « saison maigre » durant laquelle les stocks de nourriture et l’argent s’épuise chez les paysans, en attendant la prochaine récolte (qui ne sera pas meilleure).

La Directrice exécutive du PAM, Ertharin Cousin, exprime son inquiétude face à cette situation : « Je crains, en particulier, que les petits exploitants ne soient pas capables de récolter assez de nourriture pour nourrir leur famille tout au long de l’année, ou bien même qu’ils vendent le peu qu’ils ont pour financer les frais scolaires et les autres besoins de la famille ».

A Madagascar, la région la plus affectée est le sud de l’île et la famine, qui est un problème qui ne date pas d’hier, est appelée « Kere ». Malheureusement, elle est souvent minimisée…

LEAVE A REPLY