A l’école, on vous a sûrement déjà appris qu’autrefois, notre planète n’avait qu’un seul continent appelé Gondwana, il y a 200 millions d’années. Mais dans le temps, ce supercontinent s’est brisé pour former la carte du monde que nous connaissons aujourd’hui.

Et si l’histoire de cette dérive des continents est déjà relativement connue à notre époque, certains détails continuent d’être découverts. Par exemple, des chercheurs de l’université Witwatersrand ont récemment découvert l’existence d’un autre continent baptisé « Mauruitia ». Celui-ci aurait été situé entre l’Inde et Madagascar qui était très proches à ce moment-là.

Comme l’explique le site New Scientist, « Maruitia était un petit continent, environ de la taille de Madagascar, jusqu’à environ 85 millions d’années. Lorsque l’Inde et Madagascar ont commencé à briser, le continent a commencé à s’étirer ». «C’est comme la plasticine: lorsque les continents sont étirés, ils se dilatent et se divisent», dit Martin Van Kranendonk à l’Université de Nouvelle-Galles du Sud en Australie. « Ce sont ces minces morceaux qui coulent sous l’océan ». L’Île Maurice, ainsi que d’autres îles de l’Océan Indien, seraient des fragments de ce continent oublié.

Pour aboutir à ce résultat, les chercheurs se sont penchés sur des roches trouvées à Maurice. Des cristaux de zircon, datant de 3 milliards d’années, ont été trouvés à Maurice. Or, comme l’île ne date que de 8 millions d’années, ces petits bouts de roche provenant de « Mauruitia » ont probablement été propulsés à la surface par des éruptions volcaniques.

LEAVE A REPLY