Il y a quelques mois, Jeune Afrique évoquait un réseau de recrutement de l’Etat Islamique à Madagascar. Et un responsable de la gendarmerie française, quant à lui, expliquait sur Réunion 1ere que « la construction massive de mosquées avec des prônes d’islam très radical à Madagascar est un signe avant-coureur d’une possibilité de radicalisation de ce pays-là ».

Aujourd’hui, par ailleurs, selon Midi-Madagasikara, une association œuvrant dans la Grande Île serait « dans le collimateur du SAMIFIN (l’organe malgache de renseignements financiers, ndlr) » pour « financement du terrorisme ». Le quotidien malgache cite le directeur général de l’organisme qui explique : « Nous allons ainsi effectuer des investigations dans le dessein de vérifier l’origine et l’utilisation de ces financements douteux par cette association ».

Après, pour le moment, il ne s’agit que de suspicion. Mais ce serait la première fois que l’organisation détecte un cas comme celui-ci.