numero-telephone

(Agence Ecofin) – Les abonnés Airtel Money peuvent désormais envoyer de l’argent aux abonnés Orange Money et Mvola de Telma. L’opération est également possible dans l’autre sens, sans restriction. Cette interopérabilité dans les transactions financières par mobile dont jouissent les consommateurs, est le fruit d’un partenariat, signé la semaine dernière, entre les trois sociétés télécoms, sous la houlette de l’Association mondiale des opérateurs télécoms (GSMA), à travers son programme Mobile Money Interoperability (MMI).

A travers l’interconnexion des services Mobile Money de ses opérateurs télécoms, Madagascar rejoint la Tanzanie dans la très courte liste des pays qui abritent déjà un service de paiement par mobile multidirectionnel. L’objectif est d’accentuer l’inclusion financière des populations faiblement bancarisées, que restreignaient, d’une certaine façon, les barrières érigées par chaque opérateur pour préserver son service. La Commission de Supervision Bancaire et Financière (CSBF) a donné son approbation pour la mise en place de cette interopérabilité Mobile Money.

Rappelons que l’interopérabilité Mobile Money dont jouissent aujourd’hui les Malgaches, découle de la signature, lors du GSMA Mobile Séries 360 – Africa – Middle East, tenu à Cape Town, en Afrique du Sud, du 5 au 7 novembre 2014, du Code de conduite des fournisseurs de service Mobile Money. Le document paraphé par Airtel, Avea, Axiata, Etisalat, Millicom, MTN, Ooredoo, Orange, Vodafone et Zain, représentant 82 marchés de Mobile Money, déployés dans 51 pays, met en exergue un ensemble de principes destinés au développement sécurisé et responsable des services financiers numériques.

Se réjouissant de l’adoption de ce Code de conduite, Anne Bouverot, alors directrice générale de la GSMA, avait expliqué qu’«en adoptant le Code de conduite, les opérateurs mobiles prouvent leur engagement à offrir des services sûrs et fiables, ce qui renforcera l’écosystème financier numérique en favorisant la mise en œuvre cohérente de pratiques commerciales qui garantissent la qualité du service, améliorent la satisfaction du client, facilitent les partenariats commerciaux et établissent la confiance avec les organismes de réglementation ».

Muriel Edjo

LEAVE A REPLY