Les Etats-Unis hissent le drapeau gay à Madagascar

9
584

A moins que vous viviez sans réseau et sans électricité, vous devez déjà être au courant que ce week-end, un évènement tragique a eu lieu aux Etats-Unis. Omar Mateen, un américain d’origine afghane qui a juré allégeance à l’Etat Islamique, est entré dans un club gay d’Orlando pour tirer sur la foule. 49 personnes sont mortes et 53 ont été blessées.

Suite à cet évènement, des messages de soutien ont été exprimés dans le monde entier. A Madagascar, si les autorités n’ont pas encore fait de déclaration officielle (du moins, on ne voit rien sur le la page de la Présidence de la République), l’ambassade des Etats-Unis a décidé (en fait elle en a l’obligation) de hisser le drapeau gay.

Crédit Ambassade des USA
Crédit : Ambassade des USA à Madagascar

« La diversité est une qualité que Madagascar et les Etats-Unis partagent, écrit la page Facebook de la représentation américaine à Madagascar. C’est un des cadeaux qui fait que nos deux nations soient vraiment uniques. Que ce drapeau soit un symbole de notre volonté mutuelle d’embrasser cette diversité, d’embrasser notre détermination, et de reconnaître la force qui en découle. »

Mais ce qui a surtout attiré notre attention, c’est la série de messages homophones qui est arrivée après la publication de ces images. Cela nous a rappelé que si l’homophobie existe partout, Madagascar est l’un des pays « démocratiques » les moins tolérants envers les communautés LGBTI (mais plus tolérant que de nombreux pays africains).

Dans la Grande Île, cette communauté doit se faire discrète, ses membres se font parfois insulter, tabasser, voir assassiner dans les rues. Et la discrimination est quasi-officielle. Cathy, une lesbienne que nous avons pu interroger, nous raconte même que le jour où elle a décidé de faire son coming-out, ses parents ont décidé de la chasser du foyer familial.

A l’époque, elle venait d’avoir le bacc et n’avait aucune source de revenu. Pendant un an et demi, elle a dû squatter chez des amis car si trouver un emploi à Madagascar est un vrai parcours du combattant, cela est encore plus difficile pour un/une gay qui affiche ouvertement ses orientations sexuelles.

Aujourd’hui, Cathy travaille dans un call center et a de quoi vivre décemment. Elle suit même des cours de droit par correspondance. Mais elle se rappelle de la « merde » dans laquelle elle était à cause de sa différence. Et pour elle, les deux fautifs sont l’éducation et l’Etat.

« On n’a pas de cours d’éducation civique ici, on n’enseigne pas la tolérance, explique la lesbienne. Quand tu ne ressembles pas aux autres, tu es forcément mise à l’écart, insultée. Quant à l’Etat, il ne semble pas disposé à prendre le risque de devenir impopulaire. Il suffit de voir la manière dont les lois sont écrites. La loi sur la cybercriminalité, par exemple, punit plus sévèrement les menaces en ligne lorsqu’elles sont faites en raison du sexe, de l’ethnie ou de la religion. Les menaces à caractère homophobes ne sont pas incluses. »

9 COMMENTS

  1. Merci pour cet article qui met en exergue l’un des problèmes de Madagascar : la stigmatisation et la discrimination basés sur des idées fausses convoyées par des précheurs incultes et une fainéantise de tout à chacun d’aller se documenter.
    La majorité des commentaires homophobes publiés font appel à la « culture », aux « traditions », à la « religion » ou à des problématiques « de l’ouest »….
    A savoir que la culture malgache n’a jamais rejeté l’homosexualité (sauf lorsque les églises se sont emparées des malgaches), que la tradition malgache inclue également la pédophilie et le viol (donc toutes les traditions ne sont pas bonnes à garder), que la bible de l’ancien testament parle « d’abomination » et inclue aussi dans cet adjectif le mensonge, le divorce, l’utilisation de fibres mixtes et l’ingestion de viande de porc alors que le nouveau testament ne mentionne que peu l’homosexualité (terme et concept apparu très récemment et n’ayant pas d’équivalent à l’époque ou ce qui était condamnable par l’église était la sodomie, quels que soient les genres des personnes, ainsi que le sexe hors marriage, ou le sexe dans le marriage hors but procréatif….
    De plus, dans toutes les traditions indigènes de l’asie à l’amérique, de l’afrique à l’europe de l’est, de l’océanie à l’amérique latine, les « troisièmes genres » et les relations de même sexe ont existées depuis des milliers d’années, et ce qui est récent et nouveau et venant de l’ouest, ce n’est pas l’homosexualité mais bien l’homophobie ramenée par la bigoterie des religions monothéistes…
    Les relations et les attractions entre personnes de même genre ont toujours existé (et existeront toujours), et si ceux qui mettent tant d’energie à se soucier de ce qui se passe dans la chambre à coucher de deux adultes consentants utilisaient autant d’énergie à s’occuper de ce qui se passe avec des personnes non consentantes (viols), avec des enfants (pédophilie) et avec l’argent du pays (détournements, corruption), peut être que le pays pourrait avancer avec plus de tolérance et moins de haine…

    Je voulais juste dire que le drapeau n’est pas le « drapeau gay » mais, au choix, soit le drapeau LGBT, soit le drapeau « arc-en-ciel », qui inclut tous les genres, toutes les orientations et même les alliés hétéros qui étaient dans le club lors de la fusillade… Drapeau se rapprochant du symbole de la paix.

    Et enfin que l’ambassade a délibérément choisi de hisser le drapeau arc-en-ciel pour célébrer le mois de Juin, historiquement le mois des marches des fiertés dans le monde (« pride month ») et que ce dernier était hissé avant la fusillade.

    Madagascar est tolérant pour beaucoup de choses, il est dommage qu’il se laisse dicter sa conduite par des églises, des prêcheurs et des haineux venus d’un autre temps et qui, comme pour beaucoup de sujet, profitent du laxisme et de la liberté qu’offre un pays en développement… Haïr n’est pas dans la mentalité Malgache…

    • En effet, toutes les cultures ont leur dose de traditions destructrices. L’es empires esclavagistes arabes et les empires coloniaux européens qui ont tous deux ravagé l’Afrique étaient fondés sur des traditions, et se sont effondrés lorsque les traditions en question ont été abandonnées. Le triste règne de l’Empire du Japon avec ses millions de victimes chinoises et coréennes était fondé sur des traditions fortement ancrées. Bien qu’ils y aient été forcés, l’abandon de ces traditions a fait plus de bien au Japon qu’à ses victimes.

      M’est avis que si une culture est incapable de faire le tri parmi ses traditions et de ne garder que celles qui encouragent le bien-être général et la solidarité, hé bien, une telle culture mérite amplement de finir dans la rubrique “histoire ancienne” des musées et des manuels d’histoire.

    • «Madagascar est tolérant pour beaucoup de choses» laissez moi rigoler, oui tolérant pour la violence faite aux enfants et aux femmes, tolérant pour les cas de pédophilie et surtout d’inceste et de viol et surtout tolérant et complice actif et/ou passif à toute forme de corruption.
      Sinon, les malgaches n’aiment pas les homosexuels, les transgenres, les femmes émancipées, les hommes pas trop viriles, les karana, les chinois, les vazaha, les musulmans … les merina n’aiment pas les côtiers, les sakalava n’aiment pas les betsimisaraka, les tsimihety n’aiment pas les Antandroy, les andriana n’aiment pas les andevo et j’en passe et des meilleurs
      Si si Ehran, Haïr est dans la mentalité Malgache…foutaise d’hypocrites cette notion de fihavanana … Malagasy ray malagasy reny aho no miteny ary io fisainana io dia anivon’ny fianakaviana dia efa misy, fa tsy @ fiaraha-monina ihany.
      Ô indrisy …

  2. homosexualité est une aberration pour nous malgache et le moral. L’homosexuel n’est pas pour autant une aberration. différencier péché et pécheur. Tout le monde pèche, cela ne signifie pas qu’un chretien doit haïr tout le monde. Neanmoins le chretien ne doit pas soutenir le péché. C’est une leçon de moral, une preuve d’amour envers Dieu. Pour l’
    athée, comprenez l’amour envers Dieu comme une constance dans le soutien des vertues, quel que soit le contexte. Quand un homosexuel est martyrisé, le chrétien peut être en deuil pour la perte d’un prochain. mais ce faisant on lui accusera de soutenir l’homosexualité.

    • Joel,

      L’homosexualité est une aberration pour vous CHRETIEN, pas pour vous MALGACHE, et votre propos illustre parfaitement cet état de fait puisque vous faites référence a Dieu.
      Traditionnellement les Malgaches ne sont pas Chrétiens, ce n’est que récemment que le christianisme, l’islam ou d’autres religions sont venues à Madagascar, et marchent en parallele avec le vrai traditionalisme Malgache fait de sorciers, magnétiseurs, tisanniers et autres personnes en phase avec la nature…. ces personnes pensent elles que l’homosexualité est une abbération ? Je n’en suis pas sur, je me semande même si elles se posent la question autant que de savoir si manger du riz à la pleine lune enroulé dans du jambon est un moyen de parler aux ancêtres…. S’occuper de ce qu’on fait enroulé dans du jambon, ou dans la couette, elle est là l’aberration…

  3. À partir du moment où qui que ce soit sur cette terre n exige pas de l autre d être tel qu il est lui même on peut avancer, ca s appelle la tolérance, dans le cas contraire c est une société qui recule.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here