« Le Sud pleure ses malheurs »

2
70
Suivez l'information en temps réel avec Le Blog de Madagascar !
Des hommages aux victimes partagées sur les réseaux sociaux
Des hommages aux victimes partagées sur les réseaux sociaux

Madagascar est l’un des pays les plus pauvres du monde. Et la région la plus pauvre de ce pays le plus pauvre, c’est le sud, victime de la sécheresse des bandits et d’autres malheurs.

Dernièrement, 31 personnes sont mortes suite à une attaque de dahalo (le nom qu’on donne aux bandits). Ce drame a terrifié tout le monde à Madagascar et les messages de solidarité ont fusé de partout. L’ambassade des Etats-Unis a même décidé de mettre son drapeau en berne.

Pour exprimer notre solidarité, partageons ce titre « ATIMO MIJALE » ou « Le Sud souffre » de Pela Queen, une artiste indé malgache qui vient de cette région. Ses paroles reflètent la détresse des habitants du Sud. A partager sans modération…

PAROLES :

Mijale miaigne lahy zahay Jah
(On n’arrête pas de souffrir Jah)
Hilay aia tsy hita ty hombàgne
(On ne sait plus où aller)
harena’ay, tana’ay lasa ravarava
(On nous vole nos biens, nos terres)
Potike ka mitaraigne lalandava
(Tout est détruit et on ne peut que se lamenter)

Malagasy malaza Family
(On dit que les Malgaches forment une famille)
Ka manino zahay ro mijaly
(Alors pourquoi on n’arrête pas de souffrir?)
Atimo ampitomanigne
(Le sud pleure ses malheurs)

Maike taney, maike, maike tsy ampe rano
(Nos terres manquent d’eau)
Mahantra taney tsy ampe, tsy ampe vole
(Nos terres manquent de produits de cultures)
TSISY RAHA: zay ro mameno trano
(RIEN: c’est ce qui remplit nos maisons)
Zahay fa tsy managne mbe robà ty dahalo
(Nous n’avons plus rien mais on nous pille encore)

Legne taney, legne legne lio manolo rano
(Nos terres sont gorgées de sang pour remplacer l’eau)
Manan-karea dahalo, vono, ranomaso
(Nous sommes riches de bandits, de meurtres et de pleurs)
Fate fate: zay ro mameno trano
(Des morts et encore des morts: c’est ce qui remplit nos maisons)
Anjaka ty Babylone, ty ndaty iaby lasa dahalo
(Babylone prend le dessus, tout le monde se transforme en bandits)

Malagasy malaza Family
(On dit que les Malgaches forment une famille)
Ka manino zahay ro mijaly
(Alors pourquoi on n’arrête pas de souffrir?)
Atimo ampitomanigne
(Le sud pleure ses malheurs)

Gasy avao zahay, samy zanaky Jah
(Nous sommes encore des Malgaches, des enfants de Jah)
Gasy tsy misy mpitolike, tsy misy miraharaha
(Des Malgaches que personne ne regarde, que personne n’écoute)
Faly avao ty sasae fa tsy Atimo atoy
(Et tous ces gens qui sont contents de ne pas être à notre place)
Hatraia Jah, hatraia fijalea’ay toy?
(Jah, jusqu’où iront nos malheurs?? )

Naho mate ty longo, matesa ra ombe
(Si ma famille devait mourrir, vaut mieux qu’on tue mes boeufs)
ka naho samy maty tsy hita ty ho solo’e
(Mais si on tue tout ce que j’ai de plus cher, je ne sais plus quoi donner en échange)
Ka hatao aia, fa zay ro miseho
(Je ne sais plus quoi faire, c’est un fait!)
Hatraia Jah, oeieee!!
(Jusqu’où Jah, je me le demande?)

Malagasy malaza Family
(On dit que les Malgaches forment une famille)
Ka manino zahay ro mijaly
(Alors pourquoi on n’arrête pas de souffrir?)
Atimo ampitomanigne
(Le sud pleure ses malheurs)

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

Laisser une réponse