Suivez l'information en temps réel avec Le Blog de Madagascar !

By TAAF (Own work) [CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons
By TAAF (Own work) [CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons
« Le 10 avril 2016, la frégate de surveillance Floréal des Forces armées dans la zone sud de l’océan Indien (FAZSOI), en mission de surveillance maritime dans le canal du Mozambique, a intercepté un navire de pêche malgache en action de pêche illégale à l’intérieur de la Zone économique exclusive (ZEE) de Juan de Nova, une des îles Eparses […]. Le Floréal a envoyé son équipe de visite pour investiguer. Au bilan de l’intervention : 63 pêcheurs contrôlés, plus de 3 tonnes d’holothuries (concombres des mers protégés), soixante blocs de plongée, quatre motos compresseurs ainsi qu’un grand nombre de détendeurs, gilets de plongée, palmes, harpons, hameçons et filets ». Voilà ce que rapporte le site du ministère français de la défense dans récent billet de blog où il est aussi expliqué que « Les FAZSOI garantissent la protection du territoire national ». A ce jour, il s’agirait de la plus grosse prise de cette force.

Pour rappel, les Îles Epases, dont Juan de Nova fait partie, est un ensemble d’îles autour de Madagascar, contrôlé par la France mais qui est « officiellement » revendiqué par le gouvernement.

En 1979, l’ONU, par le biais d’une résolution, invitait « le gouvernement français à entamer sans plus tarder des négociations avec le gouvernement malgache en vue de la réintégration [des îles Glorieuses, Juan de Nova, Europa et Bassas da India] qui ont été séparées arbitrairement de Madagascar ».

Plusieurs décennies après, ces îles sont toujours des territoires français et en 2007, elles deviennent même un district français.

Du côté de Madagascar, les revendications de ces îles ont été oubliées pendant longtemps. Cependant, depuis près de deux ans, elles sont de nouveau d’actualité.

PARTAGER

1 COMMENTAIRE

Laisser une réponse