Suivez l'information en temps réel avec Le Blog de Madagascar !

Clash, sketch, parodies, covers, les jeunes internautes malgaches ne cessent de faire preuve de créativité, avec les moyens du bord. Court-circuitant par la même occasion le schéma traditionnel et old-school pour accéder à la célébrité.

En Occident, le phénomène n’est plus nouveau.

Mais à Madagascar, où près de 5 % de la population seulement dispose d’Internet et où la plupart des habitants n’ont accès qu’à une chaîne de télévision appartenant à l’Etat, la culture est encore dictée par quelques « élites » qui choisissent ce qui mérite d’être poussé et ce qui ne le mérite pas.

Et parfois, il faut même payer pour devenir célèbre…

Mais les choses changent, petit à petit. Et ce vieux schéma est en train d’être remplacé par celui d’Internet, où chaque individu a le pouvoir de partager le contenu qu’il estime meilleur.

La mécanique virale des réseaux sociaux, notamment Facebook, y a un rôle à jouer.

Antso Bommartin
A chaque vidéo, la star du web Antso Bommartin est vue des dizaines de milliers de fois

Uniquement grâce à celle-ci, par exemple, Antso Bommartin est devenue une célébrité confirmée à Madagascar. Cette comédienne, avec les moyens qu’elle avait en sa disposition, est parvenu à enchaîner les buzz, dépassant de nombreuses « célébrités » traditionnelles au niveau du compteur de vues.

Et aujourd’hui, une nouvelle célébrités d’Internet a émergé, en seulement quelques jours. Vendredi, nous vous partagions sa vidéo où il clashe les amateurs de DAB, cette danse qui est devenue une tendance dans le monde.

Depuis, sa vidéo a été partagée des centaines de fois et vue des dizaines de milliers de fois. Et l’auteur de la vidéo n’a pas perdu son temps.

Hier, il a posté une parodie style bossa nova d’une chanson malgache (qui parle d’une porte sans clé) qui avait fait l’objet de quelques moqueries en 2016. Le résultat, il fallait s’y attendre, est un nouveau buzz.

 

Cover : Malalaka ehh 🔥🔥
Matte un peu 😂😂😂

Posted by Mickael Randrianasolo on Saturday, February 25, 2017

(La version originale)

Comment vont-ils gagner de l’argent ?

Le seul bémol, c’est que ces nouvelles stars du web n’ont pas encore de moyens officiels de gagner des revenus grâce à leurs créations. Si YouTube permet déjà de monétiser les vidéos grâce aux publicités, ce n’est malheureusement pas encore le cas de Facebook. Or, grâce aux accords passés entre les opérateurs et le numéro un des réseaux sociaux, surfer sur Facebook revient généralement moins cher à l’internaute malgache que d’aller sur YouTube.

Pour avoir de l’audience, ces nouvelles célébrités sont donc contraintes de poster leurs vidéos sur Facebook. Mais la bonne nouvelle, c’est que le numéro un des réseaux sociaux est déjà en train de tester un programme pour rémunérer ses créateurs aux Etats-Unis. Lorsque ce programme arrivera à Madagascar, il sera enfin possible pour ces nouvelles stars de gagner de l’argent grâce à leurs vidéos. En attendant, généralement, ils le font simplement pour le fun. Et c’est d’ailleurs peut-être la clé de leurs succès.

Laisser une réponse