Mélanger une genre musical qui trouve son origine au 19ème siècle avec le hip-hop malgache des années 2000, il fallait y penser.

Le rap, né aux Etats-Unis, a connu son apogée malgache dans les années 2000, à l’époque où tous les médias branchés avaient nécessairement des émissions d’une ou deux heures par semaine dédiées à la musique urbaine.

Le kalon’ny fahiny, qu’on traduit littéralement par « musique d’antan »,  trouverait quant à lui son origine au 19ème siècle. Alors que Madagascar était encore un « royaume », les missionnaires britanniques ont apporté le piano.

Les musiciens malgaches n’ont pas attendu longtemps pour composer leurs propres morceaux et dans les années 20 et 30, pendant la colonisation, le style kalon’ny fahiny connaissait son apogée.

Le rappeur Donat et Salomon, une légende vivante du kalon’ny fahiny qui a su conserver le style d’antan, ont collaboré sur ce morceaux inédit qui mélange deux genre musicaux diamétralement opposés.

LEAVE A REPLY