Hery Rajaonarimampianina se défend dans une interview sur Paris Match

0
406
(Archive) By Chatham House [CC BY 2.0 (https://creativecommons.org/licenses/by/2.0)], via Wikimedia Commons

Le président de la République n’est pas prêt de démissionner, même si c’est ce que réclament les 73 députés de l’opposition et les manifestants qui se réunissent tous les jours sur la place du 13 mai.

Dans une interview accordée à Paris Match et publiée aujourd’hui, Hery Rajaonarimampianina se défend, se montre confiant et répond à des questions sensibles.

Concernant les affrontements du 21 avril qui ont fait 2 morts et 17 blessés, il assure qu’il n’y a pas eu de répression.

« Les forces armées étaient là pour encadrer les manifestations du 21 avril. Nous avions eu des informations sur l’usage de violence par les manifestants. Regarder les gros cailloux, ce n’était pas fortuit. Les vidéos montrent bien que l’origine d’un des deux décès ne vient pas des forces armées. Il y avait une volonté de créer un bain de sang, mais les militaires n’ont JAMAIS, JAMAIS reçu aucune instruction de tirer », assure-t-il.

L’intégralité de l’interview avec Paris Match est disponible sur ce lien.