Droits de l’Homme : Les Américains taclent encore le gouvernement malgache

2
53
Suivez l'information en temps réel avec Le Blog de Madagascar !

Cette année, Madagascar a été félicité pour avoir aboli la peine de mort. Cependant, il y a encore un gros travail à faire en ce qui concerne les Droit de l’Homme. En février, Amnesty International a dénoncé les méthodes employés par les forces de l’ordre à Madagascar et avait notamment rappelle que « Le 31 août, la gendarmerie a utilisé la force de manière excessive pour disperser une manifestation d’étudiants à l’université d’Ankatso dans la capitale, Antananarivo. Jean-Pierre Randrianamboarina, dirigeant d’un mouvement étudiant, a été passé à tabac et a souffert de multiples blessures. Déclaré coupable, notamment, d’incitation à des troubles à l’ordre public et au renversement du gouvernement, il a été condamné en septembre à six mois de prison avec sursis ». Suite à ce rapport, l’ambassade des Etats-Unis a aussi réclamé une enquête concernant cet événement. Et par ailleurs, aujourd’hui, le Département d’Etat américain sur les Droits de l’Homme continue de tacler les forces de l’ordre ainsi que le système judiciaire dans le pays dans son nouveau rapport annuel.

Le Département américain évoque par exemple « l’incapacité du gouvernement à fournir la primauté du droit, ce qui a entraîné des abus des forces de sécurité […] » ou encore « des intimidations de journalistes et des restrictions de la liberté d’expression, de presse et de manifestation ». Et enfin, selon ce même rapport, le gouvernement ne punit pas toujours les officiels qui commettent des abus.

Dans la Grande Île, les avis sont partagés en ce qui concerne ce rapport américain. Fanja, étudiante en droit, nous partage que « les sorties de ce type de rapport est une bonne chose car elles remettent en question les pratiques du système et du gouvernement, choses que les journalistes et les parlementaires qui sont supposés nous représenter ne font pas toujours. Il s’agit d’une barrière qui protège un minimum nos droits fondamentaux ». Marcel, un ingénieur en télécommunications, a pourtant un avis différent : « je suis contre les abus et je suis un fervent défenseur des Droits de l’Homme, mais ces grandes puissances n’ont pas de leçon à donner étant donné qu’elles commettent parfois aussi des abus ».

2 COMMENTAIRES

  1. Bien que certains Américains commettent des abus envers les hommes NOIRS aux Etats-Unis, cela ne nous empêche de feliciter cet avis contre les actes barbares perpetrés par nos forces de « DESORDRE ».

Laisser une réponse