DizzitUp, la startup dirigée par un Malgache qui veut mettre fin aux délestages
D

in

/

/

A Madagascar comme dans beaucoup d’autres pays d’Afrique, beaucoup de personnes n’ont pas encore accès à l’électricité. Et même pour ceux qui y ont accès, les coupures sont fréquentes.

Et la startup Dizzitup, dirigée et co-fondée par Solofo Rafeno, ambitionne de résoudre ce problème dans plusieurs pays d’Afrique, dont Madagascar.

Pour le moment, on a encore très peu d’informations sur ce que va proposer cette entreprise. Sur son site, celle-ci indique qu’elle souhaite proposer une offre tout-en-un qui combine de l’électricité sans coupure, de l’accès à internet, et des services en ligne par le biais d’un « Réseau de nano-réseaux intelligents décentralisé, sans carbone, alimenté par IOT & Blockchain ».

Pour le moment, ce n’est pas évident de visualiser tout cela. Mais en tout cas, nous savons que Dizzitup cible deux marchés : les endroits qui ne sont pas connectés aux réseaux électriques et ceux qui y sont connectés dans les zones urbaines, mais qui subissent fréquemment des délestages. Solofo Rafeno donne plus de détails dans une interview accordée au site Startuprad.io : il y évoque des panneaux solaires, des batteries intelligentes, etc. Le CEO de Dizzitup compare également sa solution contre les délestages au Powerwall de de Tesla, mais celle-ci serait adaptée au marché africain.

En tout cas, Solofo Rafeno semble avoir une équipe très intéressante derrière lui. Parmi les cofondateurs, il y a Kezar FIDALY (qui a aussi grandi à Madagascar) qui a déjà travaillé chez Hewlett-Packard Services, Laurence TETREL, ancienne CFO de France Cable Radio (filiale d’Orange au Mexique) ou encore Cédric NICOLAS, cofondateur de FINAMATIC (une startup bien connue en France). Et dans le conseil d’administration, il y a également Jean-Michel BILLAUT, l’un des pionniers du web français. En substance, que du beau monde.

Et pour concrétiser son projet, DizzitUp a l’intention de lever 3,5 millions d’euros.