Désespérés, des jeunes partent à la recherche de « Madame » et de « sponsors » sur les réseaux sociaux

0
522

Au mois de mai, l’ONG ECPAT évoquait l’utilisation de Facebook par des jeunes prostituées pour trouver des clients. Un autre phénomène, parallèle à celui-ci, est aussi en train de prendre de l’ampleur : des jeunes hommes à la recherche de femmes âgées, dans une situation aisée, pour les entretenir.

Si vous avez déjà visité les groupes Facebook de rencontre ou de discussions adultes, vous êtes peut-être déjà tombé sur ce genre de statut. « J’ai besoin d’une madame pour me sponsoriser », lit-on dans la publication d’un jeune homme. « Je cherche une dame avec beaucoup de fric pour sortir avec moi », dans une autre.

Dans une conversation datant de 2013, qui a généré plus de 100 commentaires, quelqu’un, qui se dit âgé de 21 ans, demande même des conseils pour en trouver une : une femme âgée avec une bonne situation. Très sérieux, il évoque ses difficultés financières. Un statut qui a suscité les moqueries de beaucoup d’internautes.

Et il semblerait que des femmes soient effectivement à la recherche de ce type de relation. Dans un groupe de conversation, un jeune homme de 22 ans raconte qu’il a été approché par une femme de 45 ans. Encore étudiant, il se dit tenté. Mais a peur du regard des autres.

En tant qu’observateur des activités sur les réseaux sociaux, je vois plusieurs publications de ce type par semaine dans les groupes Facebook.

Le phénomène « mama sôsy » (maman argent) a même attiré l’attention d’un artiste qui a décidé d’en faire… une parodie.