Chilla, une Malgache joue dans la cour des grands du rap français

Vous aimez le rap engagé et les textes qui ont du sens ? Les titres de la rappeuse franco-malgache (source : RFI) Chilla vont vous rendre accro.

Selon Le Parisien, elle a été repérée par le groupe Bigflo et Oli, dont elle fait la première partie en 2015. Et la jeune rappeuse de 23 ans signe également avec le producteur Tefa, qui est également derrière quelques grands noms de la scène française comme Diams ou LEJ. Elle a également fait la première partie de Kerry James au Zenith en 2017.

Le rap de Chilla est complètement engagé et très féministe. Mais en vérité, elle ne pensait pas devenir rappeuse.

Dans une interview avec Paris Match, elle révèle : « Je n’avais pas prévu de devenir rappeuse, je savais juste que je voulais vivre de la musique. J’ai commencé le rap par plaisir et je me suis aperçue que les gens étaient réceptifs à ma musique. Je me suis rendue compte que je pouvais faire passer des messages et exprimer mes états d’âme ou m’énerver sur mon micro. Dans le rap, je peux m’exprimer comme j’ai envie. C’est cette liberté qui m’a plue ».

Elle s’est également fait remarquer sur les réseaux sociaux grâce à une lettre de « ras-le-bol » qu’elle a envoyé au président français en janvier 2017. Sa vidéo a été relayée par plusieurs grands médias français.