Attentat d’Antananarivo : Voici les premiers éléments de l’enquête

1
85
Suivez l'information en temps réel avec Le Blog de Madagascar !

Le lendemain de l’attentat qui a fait deux morts et plusieurs dizaines de blessés dans la capitale, le gouvernement malgache s’est réuni. Et à l’issu de ce conseil, il a publié un communiqué qui donne quelques éléments de l’enquête en cours.

La première chose à savoir est que finalement, il ne s’agirait pas d’une grenade offensive comme l’avait affirmé le premier ministre mais d’une « bombe artisanale bourrée de billes ».

« Les premiers éléments de l’enquête ont fait apparaître clairement qu’il s’agit d’un « acte criminel » volontaire et prémédité : l’explosion provenait d’une bombe artisanale bourrée de billes, lit-on. Les enquêteurs ont trouvé entre les grilles du terrain et les gradins, une fourchette de grenade, probablement utilisée pour déclencher l’explosion au milieu de la foule amassée au pied d’un podium secondaire. Les numéros de série et d’immatriculation de cette pièce ont été effacés.

D’autres éléments confirment la thèse de la préméditation de ce crime inacceptable ayant entraîné la perte de vies humaines, et des souffrances physiques et morales pour les victimes innocentes et leurs familles. En effet, deux jeunes innocents de 16 et de 21 ans ont trouvé la mort dans l’explosion qui a fait aussi 91 blessés. Parmi ces derniers, 23 sont hospitalisés à l’hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona (HJRA). Cinq ont été opérés ce matin et 8 sont mis sous surveillance stricte. On compte 2 enfants âgés de 13 ans et un autre de 14 mois parmi les blessés ».

Sinon, il est aussi à savoir que la matinée, un individu avait été contrôlé en possession d’une grenade à Mahamasina, avant le défilé, puis arrêté, selon le gouvernement. Et comme l’avait déclaré le président de la république, un jet de grenade avait même eu lieu ce matin-là. On peut supposer que ces arrestations pourront mener à celui qui est derrière cet attentat.

Ci-dessous, vous une photo prise à Mahamasina juste après l’explosion.

(Source)

1 COMMENTAIRE

Laisser une réponse