5 projets pour Mada parmi les gagnants du concours international COP21

0
113
Des spiruballs chocolat/noix de coco présentés par Equitalgue lors d'un événement en France. Crédit : Equitalgue
Des spiruballs chocolat/noix de coco présentés par Equitalgue lors d’un événement en France. Crédit : Equitalgue

En novembre 2015 se déroulait à Paris le sommet international COP21 pour le climat. Dans cette dynamique, la France a organisé un concours international de projet dont l’objectif est d’accélérer l’émergence d’initiatives citoyennes pour lutter contre le réchauffement climatique. Le but était entre autre de « concrétiser les 100 solutions les plus innovantes à travers le monde en s’appuyant sur la richesse des débats de la Conférence Paris-Climat ».

« A l’issu de la campagne de vote des internautes, les 100 projets ayant récolté le plus de voix seront désignés lauréats par Ségolène Royal. Ils bénéficieront d’un accompagnement et d’une valorisation jusqu’à la COP22 qui aura lieu en novembre 2016 à Marrakech », explique le site du concours. Et la bonne nouvelle pour Madagascar, c’est que 5 projets parmi les 100 sélectionnés sont Made in Mada. Il s’agit d’Equitalgue, Energie Solaire à Mada, Les Arbres d’Or, Association Rano Androy et Reboisement à Akamasoa.

Ce que tous ces projets ont en commun, c’est le développement durable et la lutte contre le changement climatique. Erwan RABENEVANANA, le co-fondateur d’Equitalgue, nous explique par exemple que son projet « est une entreprise innovante qui simultanément lutte contre la malnutrition infantile chronique à Madagascar (distribution de 25% de la production de Spiruline à des dispensaires locaux), la pauvreté (création d’emploi) et le réchauffement climatique (la production de micro-algues séquestre jusqu’à 30 fois plus qu’une forêt de pins pour la même surface) en recherchant et en valorisant les micro/macro-algues endémiques de Madagascar ». Les produits seront créés dans le sud de Madagascar puis vendus en France (les 75 %).

A propos des autres gagnants

Énergie Solaire à Mada par Coordinamento VIM Volontari Italiani Madagascar

Utiliser le soleil pour donner la résolution à certains des besoins énergétiques et défendre le territoire et sa biodiversité. Parmi eux: L’utilisation du soleil pour alimenter les fours solaires diminue les besoins en bois. Préserver la nourriture par séchage au soleil permet d’éviter la perte des aliments. L’introduction des petits kits solaires porte énergie électrique dans les maisons.

Les Arbres d’Or par Emeric Creuse

Les forêts de Madagascar partent en fumée à un rythme effréné. Les 2 causes : la fabrication du charbon et surtout la pratique traditionnelle à grande échelle de la culture sur brûlis due à l’extrême pauvreté. Pour conserver les forêts et la biodiversité nous luttons contre la pauvreté en valorisant économiquement des produits forestiers non ligneux (PFNL) issus d’arbres aujourd’hui sous-utilisés.

Association Rano Androy par Eric Drakar

Dans l’extrême sud de Madagascar la sécheresse fait des ravages de façon chronique et le désert avance… Nous intervenons sur la côte de la région Androy dans un village de pêcheurs de 850 habitants où l’agriculture a disparu et où les enfants souffrent de malnutrition. Notre mission première est de fournir de l’eau potable à ce village et de développer des projets agricoles et agroforestiers.

Reboisement à Akamasoa par Anne Aubert

Père Pedro Opeka est à Madagascar depuis 45 ans. Confronté à l’extrême pauvreté, il fonde l’association Akamasoa en 1989 afin de contribuer à la réhabilitation humaine et à la réinsertion des familles pauvres. Les objectifs sont: apporter une aide d’urgence aux personnes démunies; construire des logements pour les sans-abri; scolariser les enfants; fournir les soins de santé; conduire à l’emploi.

LEAVE A REPLY