« Le gouvernement malgache découvre une arme révolutionnaire et décide de la vendre au plus offrant pour redresser l’économie du pays. La Corée du Nord remporte l’enchère, et c’est tout l’équilibre géopolitique mondial qui s’en retrouve bouleversé. L’axe PyongYang -Tana est alors surveillé de près par la communauté internationale. Le Général Pyong est envoyé à Madagascar pour assurer la périlleuse transaction. C’était sans compter sur l’agent de la CIA, Tina, originaire de l’Île, et qui va mettre tout en œuvre pour perturber les plans machiavélique de cet accord militaire. La capitale malgache se transforme alors en un véritable nid d’espions », voilà ce que dit le synopsis du film court Wrong Connection, dont le trailer vient de sortir sur la toile.

Si vous n’avez jamais été séduit par le cinéma malagasy parce que la plupart des productions s’inspirent un peu trop des films d’art martiaux ou des telenovelas latino-américains, Wrong Connection a probablement été imaginé pour vous, surtout si vous aimez les séries comme X-Files, House of Cards ou encore Scandal (mon avis personnel).

Tourné pendant 3 mois à Antananarivo et actuellement en post production, Wrong Connection arrivera dans les salles de cinéma malgaches en avril. Il sera exclusivement en version malagasy, mais des sous-titrages en français et en anglais seront également disponibles.

Les réalisateurs sont Colin Dupré et Ando Raminoson, qui, notons-le, a déjà gagné une récompense à Madagascar, lors des Rencontres du Films Courts.

Nous avons obtenu en exclusivité une interview les réalisateurs. Cliquez sur le lien ci-dessous pour la lire dans la suite de l’article. [toggle]

Le tournage est déjà terminé ? Et il a duré combien de temps (à peu près) ?

Le tournage est terminé depuis le mois de novembre 2015, il est actuellement en post-production entre Paris et Antananarivo. Le tournage s’est étalé sur environ 3 mois, exclusivement à Antananarivo.

Est-ce que le film sera projeté à Madagascar ?

Oui, le film sera projeté à Madagascar. Aussi bien pour Ando que pour Colin c’est une priorité. Il est important pour nous de montrer les films malagasy à Madagascar. Nous attachons beaucoup d’importance à cela. Si cela peut donner envie aux gens d’aller au cinéma, de faire du cinéma et au moins de s’intéresser aux productions locales, c’est un bon début. Le film sera diffusé au mois d’avril à Tana, nous annoncerons officiellement la projection sur la page Facebook du film.

Et est-ce qu’il y aura d’autres versions en plus de la VM ?

Le film est en version malagasy sous-titrée en français. Une version sous-titrée en anglais sera disponible également pour répondre à la demande de festivals internationaux qui nous ont déjà contactés.

D’où vient l’idée ?

L’idée de ce film est née du désir de faire ensemble un film captivant (un film qui claque) et qui aborde un sujet qui diffère de ce qui se fait habituellement dans le cinéma malagasy. Le fait d’impliquer Madagascar dans un triangle infernal avec la Corée du Nord et les États-Unis était un concept loufoque qui nous plaisait beaucoup… C’est aussi né d’un constat au quotidien. A Madagascar le contexte politique et économique est complexe et pourtant si peu abordé par les films de fiction. C’est donc l’envie de montrer à l’écran des faits propres à la capitale malgache en les caricaturant dans une fiction dans le but de divertir tout en laissant entrevoir un message plus profond en filigrane. La problématique du retour au pays d’une Malgache de la diaspora, l’agent de la CIA Tina, est une question qui touche personnellement Ando Raminoson puisque il a lui-même été confronté à ce décalage une fois rentré à Madagascar en 2011. Il est ici abordé de manière humoristique afin de mettre en exergue certaines caractéristiques de la vie quotidienne à Antananarivo, dont certaines sont véritablement uniques et surprenantes pour l’œil non averti.

Est-ce qu’il y a un message politique derrière le film ?

Il n’y a pas de message politique à proprement parler, c’est une pure fiction. Rien n’est réel dans ce que nous filmons, dans ce que nous racontons.

C’est un film d’action et d’espionnage, que nous avons voulu drôle. Tout cela nous a amenés à imaginer un scénario original et loufoque mais qui reste ancré dans la réalité de Madagascar.

Si certains y voit des ressemblances ou des référence à l’actualité, ce n’est que purement fortuit et peut-être faut-il y voir le signe que parfois la réalité rejoint la fiction (rire)

Le seul message c’est : allez voir des films, faites des films et surtout allez au cinéma.

[/toggle]

4 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here