Voici à quoi ressemblait le Sorabe, écriture utilisée à Madagascar au XVIIe siècle

0
4438

By Jagwar (http://mg.wikipedia.org) [CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons
By Jagwar (http://mg.wikipedia.org) [CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons
Au XVIIe siècle, on lisait et écrivait déjà à Madagascar.

L’écriture arabe est arrivée dans la grande île, et a permis de transcrire l’oral, notamment la langue des Antemoro. Cette utilisation de l’alphabet arabe pour transcrire le malgache a été appelé Sorabe.

Vers le XVIIIe siècle, cette écriture a même atteint les hauts-plateaux.

Selon les récits qui nous sont parvenus, le roi Andrianampoinimerina aurait fait venir des scribes Antemoro dans sa cour.

C’est par exemple grâce à ceux-ci que son fils Radama, qui a régné de 1810 à 1828, savait lire et écrire dès le plus jeune âge.

Aujourd’hui, le Sorabe n’est plus utilisé et même dans les musées, il est difficile d’en trouver des traces.

Cependant, si par curiosité, vous voulez comprendre celui-ci, voici une transcription littérale de l’écriture sora-be avec l’alphabet malgache actuel (merci Wikipédia).

Le sora-be

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here