Vidéo : voici à quoi ressemblent les caches de bois de rose, coupé illégalement à Madagascar

1
105
Suivez l'information en temps réel avec Le Blog de Madagascar !

Depuis des années, le trafic de bois de rose est officiellement interdit à Madagascar. Cependant, force est de constater que malgré les interdictions, le trafic continue et personne n’est arrêté.

Il y a quelques jours, cités par RFI, le président de l’Alliance Voahary Gasy (l’AVG), une alliance d’ONG environnementales à Madagascar, déclarait : « Il est grand temps pour le gouvernement de vraiment réagir, sincèrement réagir. Le président a déclaré la guerre contre les violations en février 2014. Mais jusqu’à maintenant, il n’y a aucun résultat ». D’ailleurs, ce dernier affirmait à RFI que le 14 janvier, 100 tonnes de bois de rose devaient encore embarquer sur des bateaux pour êtres exportés.

En tout cas, face au laxisme de Madagascar, la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flores sauvages menacées d’extinction (Cites) a décidé de nouvelles sanctions contre le pays. Désormais, les 181 pays membres de la convention n’auront plus le droit d’importer de bois de rose ou d’ébène de Madagascar.

Sinon, d’après le WWF, « Madagascar a également présenté  un plan d’utilisation des stocks de rondins saisis dans le but d’obtenir l’approbation de la CITES pour leur mise en vente. Le Comité n’a pas jugé ce plan convaincant, soulignant que  le pays concentre trop d’efforts sur le rapatriement des stocks de bois de rose illégaux saisis à l’étranger, alors que peu de progrès ont été effectués pour appliquer la loi et contrôler les activités illégales sur le terrain. »

Mais comment le trafic est-il réalisé ? Selon Le Monde, le bois coupé est transporté dans de petites embarcations puis chargé dans des plus gros navires. Les containers remplis de rondins passent d’abord par d’autres pays, avant d’être envoyés vers la Chine, toujours d’après ce journal français.

En 2014, un observateur de France 24 avait par exemple filmé un stock de bois de rose (des milliers de rondins) près à être embarqué près du parc national de Mananara-nord. Vidéo :

 

(Sources : 1 / 2 )

PARTAGER

1 COMMENTAIRE

  1. exploitation c est pas mauvais c est le reboisement problème.
    des gens s enrichisse sans versé une cote par au pays pour le peuple les routes les écoles hôpitaux.

Laisser une réponse