Dans le jargon informatique, on appelle cela un défaçage. Au lieu d’afficher la page d’accueil normale de la CITES, sigle pour de la « Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction », la page cites-madagascar.gov.mg affiche une bannière indiquant que le site web a été piraté par un hacker surnommé « J0keroo », se disant de l’Etat Islamique. En dessous, on trouve également un message de propagande djihadiste, ainsi que le drapeau de l’EI.

Par ailleurs, il semblerait que ce défacage ne soit pas récent puisque la page de propagande djihadiste, hébergée sur un site du gouvernement, est même référencée sur le moteur de recherche de Google.

Islamic State

Après, rien ne dit qu’il ne s’agit pas de l’œuvre d’un petit farceur qui souhaitait simplement inquiéter l’Etat. Et sans la confirmation du gouvernement malgache, nous ne pouvons déclarer avec certitude qu’il s’agit d’une attaque de Daech. Cependant, les faits sont là : un site « .gov.mg » affiche un message de propagande de l’organisation terroriste. Et dans le contexte actuel, c’est assez inquiétant.

Note : si vous avez la possibilité d’entrer en contact avec un responsable, nous vous prions de signaler cette faille au plus vite.

Mise à jour du 27 / 05 / 2015 : l’Etat malgache semble avoir pris les mesures nécessaires. La page en question n’affiche plus de message djihadiste.

A lire aussi : Le village de « Bebe Razafy » accède enfin à l’eau potable. Sa joie est inimaginable

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here