« Non, La France n’est pas coupable d’avoir voulu faire partager sa culture aux peuples d’Afrique, d’Asie et d’Amérique du Nord », c’était la déclaration de François Fillon (octobre 2016), gagnant de la primaire de droite en France, candidat à l’élection  présidentielle 2017 et ancien premier ministre de Nicolas Sarkozy. Ces propos ont choqué beaucoup de personnes dans le monde, surtout ceux dont les grands-parents ou arrière grands-parents ont SUBI la colonisation. La colonisation, c’était soumettre un peuple par la force, c’était la pire des dictatures. Comme le disais Albert Camus, « Nous (la France, ndlr) faisons [à Madagascar] ce que nous avons reproché aux Allemands [l’Allemagne Nazie durant la seconde guerre mondiale] ».

Heureusement, des structures comme le Musée de la Photographie de Madagascar sont là pour nous rappeler que… (Cliquez sur suivant ou précédent pour voir les autres photos)

4. « Ratsimamanga XV Honneurs, (Oncle de la Reine Ranavalona III) et Rainandriamampandry XV Honneurs (Gouverneur de Tamatave) ont été fusillés le 6 octobre 1896 à Antaninarenina »

Posted by Musée de la photographie de Madagascar on Friday, October 21, 2016

3. « 89 000 malgaches ont été tués » durant la lutte pour l’indépendance de 1947-1948

‘Ces « chiffres » ont été « officiellement » revus à la baisse en 1950 : on parle alors de 11 324 victimes (Gisèle Rabesahala, 2007, in Libération Afrique)’

Le corps sans vie d’un malgache gisant par terre

Posted by Musée de la photographie de Madagascar on Tuesday, March 22, 2016

2. « 89 000 malgaches ont été tués » durant la lutte pour l’indépendance de 1947-1948

Encore des morts

Posted by Musée de la photographie de Madagascar on Tuesday, March 22, 2016

1. « 89 000 malgaches ont été tués » durant la lutte pour l’indépendance de 1947-1948

Un village entier mis à feu par les militaires français

Posted by Musée de la photographie de Madagascar on Tuesday, March 22, 2016

PARTAGER

Laisser une réponse