Suivez l'information en temps réel avec Le Blog de Madagascar !

Lemurien

Madagascar est un paradis, mais il ne le restera peut-être pas longtemps. Quand ce ne sont pas les crapauds venimeux qui menacent la biodiversité qui fait de notre île un endroit unique, c’est la déforestation massive.

Récemment, la chaîne américaine CNN a interviewé le professeur Jonah Ratsimbazafy, un primatologue très réputé qui travaille à l’Université d’Antananarivo. Cité par le média international, il indique que plus de 90 % des lémuriens de Madagascar sont « au bord de l’extinction », avant d’ajouter que nous n’avons plus beaucoup de temps.

La perte de ces espèces serait catastrophique pour Madagascar, puisqu’il s’agit de l’une des principales attractions touristiques de l’Île, mais surtout pour l’humanité. 92 % des mammifères qui vivent à Madagascar n’existent en effet nulle part ailleurs.

Un point de non-retour serait presque atteint et le coupable c’est l’Homme, en l’occurrence les Malagasy, qui pratiquent la culture sur brûlis, quand ils ne coupent pas les arbres. Tout cela détruit les forêts, qui sont l’habitat naturel des lémuriens de Madagascar.

Mais bien entendu, accuser est facile. Le plus difficile, c’est de convaincre. Selon Jonah Ratsimbazafy, le meilleur moyen de persuasion est l’éducation.

Sinon, l’année dernière, nous avons également évoqué l’incroyable initiative d’une franco-malagasy qui avait développé un moyen de financer la reforestation (et en même temps créer des emplois) grâce aux systèmes de compensation carbone.

PARTAGER

1 COMMENTAIRE

  1. E oui c’est ça! Puisque toutes ces espèces sont forestières donc ceci est possible. Actuellement,il ne nous en reste plus que 10% de la forêt naturel chez nous.

Laisser une réponse