Christian MahazavaCe jeune Malgache fait déjà partie les meilleurs entrepreneurs d’Afrique. Son projet pourrait changer les vies de millions de Malgaches.

Si le nom Mahazava ne vous dit encore rien, vous risquez d’en entendre beaucoup parler dans la Grande Île prochainement. Initiée par le jeune Christian Randriam, cette jeune start-up malgache vient de remporter le prix du public au concours Startup Of The Year Africa 2017, dont les gagnants ont été annoncés au Maroc cette semaine. Sur les 550 projets africains qui ont été présentés au concours, c’est celui de Christian qui a obtenu le plus de vote.

Avant l’annonce du gagnant, Eric Léandri, PDG du moteur de recherche Qwant, a indiqué qu’il y avait eu « des dizaines de milliers de votes et des millions de votes dans les hashtags ».

Grâce à ce prix du public, Mahazava empoche un chèque de 4 000 euros, et de nombreux avantages qui lui permettront de lancer son projet, en plus de la visibilité à l’internationale et la fierté d’avoir contribué au rayonnement de Madagascar dans le monde de l’entrepreneuriat. Si ce projet a gagné le prix du public, c’est probablement parce qu’il s’attaque à un vrai problème en Afrique : l’électrification.

Le produit phare de Mahazava est un kit solaire composé d’un panneau et d’une batterie qui permet de charger des appareils ou bien d’éclairer la nuit (une autonomie de 7 heures pour trois ampoules et un appareil).

Jusque-là, ça parait banal.

Après tout, d’autres se sont déjà lancés dans ce genre de kit à Madagascar ou dans d’autres pays africains. Mais là où Mahazava se distingue, c’est dans le système de paiement prépayé. « Il existe déjà des dizaines de sociétés qui commercialisent des produits solaires à Madagascar, explique la start-up. En revanche, nous sommes la 1ère offre d’énergie solaire prépayée (PayAsYouGo) entrant sur ce segment marché et clairement l’une des plus abordable à l’échelle africaine (seulement 0.25 USD par jour) ».

Christian MahazavaEn substance, le client n’achète pas le matériel, mais des « crédits énergie », qu’il peut régler à distance via les solutions de paiement par mobile (il reçoit par la suite un code SMS qui permet d’utiliser le kit). Et au bout de deux à trois ans, il peut devenir propriétaire.

Mahazava a su porter le système d’achat de crédit déjà utilisé par les opérateurs téléphoniques dans le domaine énergétique. Et c’est surtout là que se trouve l’innovation.

Mais à part cela, cette start-up a fait le pitch de son projet au bon moment, à une période où même dans les zones électrifiées, les Malgaches subissent des délestages fréquents. De ce fait, même les citadins à se sont intéressés à cette solution…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here