A LIRE AUSSI : des milliers de foyers privés d’eau à cause de la déforestation

rainbowfilter

Muriel est l’une de nos lectrices les plus fidèles. Hier, elle a publié ce commentaire en réaction à un article sur la vidéo « Madagascar » de la slameuse Caylah. Nous avons estimé que son message méritait d’être publié dans un article.

Muriel no anarako.

Teraka teto ANTSIRABE aho

Je suis zanatany et fière de l’être. Mes amis(ies) Malgaches savent mon attachement à ce Pays que j’affectionne profondément et avec une sincérité sans mesure aucune. Je viens d’écouter ce slam, et je suis en grande partie d’accord avec cette jeune fille et la félicite pour son franc parlé et son audace, le seul bémol c’est quand elle parle de la langue française.

Il y a bien longtemps, j’étais la seule « vaza » (mais zanatany) et mes copains et copines de classe étaient Malgaches, je jure que l’éducation était la même pour tous, et à ce jour mon seul regret c’est de ne pas avoir eu l’opportunité d’apprendre le Malgache. ….

Pas pour espionner, mais pour dialoguer dans votre langue, et comprendre encore mieux vos valeurs qui a mon idée sont nombreuses et plus dignes que certaines des valeurs occidentales. JE LE RÉAFFIRME :

J’AIME MADAGASCAR et lorsque je viens je fais au mieux pour aider, comprendre. Le luxe ne m’intéresse pas, je reste moi-même avec mes émotions, ma sensibilité, (je me demande d’ailleurs si ce pays ne m’a pas dotée de sa propre sensibilité)……

Je ne parle pas par prétention car je n’aime pas les prétentieux ni les précieux. J’ai rencontré à 3 reprises le Père PEDRO, j’ai pleuré et rigolé avec lui et même avec les enfants et je suis fière de ces petits gestes sans doute insignifiants à vos yeux mais qui ont tellement éclairé les yeux d’enfants et d’adultes. Je me suis fait des amis, de vrais amis (et je tiens à eux).

[…] je crains que Madagascar ne se laisse envahir par des gens malfaisants, et je voudrais pouvoir faire quelque chose, ou au moins continuer à pouvoir apporter mon aide (à mon niveau) bien évidement et ce, sans rien attendre en retour, car le sourire des enfants et des adultes, mais aussi les échanges dans les différentes rencontres m’apportent tellement plus de bonheur….. Mais je refuse fermement de passer pour quelqu’un agissant dans une idée de colonisation.

MADAGASCAR OUVRE LES YEUX ET RELÈVE TOI. TA FORCE EST TON PEUPLE. TON MOTEUR EST L’ENSEMBLE DE TES VALEURS ET TON IDENTITÉ PROPRE.

CAYLAH / Madagascar /Le clip de « Madagascar » by Caylah, qui a fait le buzz ces derniers jours.

« Fa kilao an’ny vaotabia zao eny amin’ny la côte no efa mandeha amin’ny euro. Nefa ialahy ra resaka ariary mbola ZERO »

« Sur les côtes, les tomates se vendent en euros. Toi, côté ‘ariary’ t’es à zéro »

Lisez notre interview de la slameuse ici : http://blogdemadagascar.com/interview-de-caylah-la-slameuse-enragee-qui-fait-le-buzz-sur-facebook/

Note : cette vidéo a été publiée sur notre mur avec l’accord de l’artiste

Posted by Le blog de Madagascar on Thursday, January 14, 2016

 

15 COMMENTS

    • Salam Andry
      Je ne sais pas si vous parlez de « mes paroles » mais si tel est le cas, sachez que je penses toit ce que j’ai écris. … Je voudrai pouvoir faire quelque chose de concret, je suis un grain de sable et cherche des personnes pour travailler sur un projet, quel qu’il soit pourvu qu’il aille dans le sens de mes convictions et SURTOUT bénéfique à l’avenir , et utile au Malgaches.
      Veloma tompoko
      Muriel

      • Bonjour, PRESSE Muriel,
        Equitalgue est actuellement un projet mené par une communauté de malagasy, de zanatany et de français partageant la même vision et les mêmes convictions. Après près de 15 années de « préparations », cela fait 2 ans que le projet tente de prendre son envol et peine par manque de ressources humaines (compétences concrètes et non de blablateurs). L’année dernière primé au concours EEA – Entrepreneurs En Afrique et cet année sélectionné parmi les 100 projets du monde à représenter les citoyens à la COP22 du mois de novembre 2016, nous serions heureux de voir des personnes « pacifiquement révoltés » rejoindre notre communauté d’acteurs sérieux, impliqués, passionnés de Madagascar et d’Humanisme.
        Plus d’info sur ce dernier sujet ?
        http://blogdemadagascar.com/5-projets-pour-mada-parmi-les-gagnants-du-concours-international-cop21/

        N’hésitez pas à prendre contact avec nous via notre page Facebook « Equitalgue Madagascar »
        Veloma tompoko,
        Erwan

  1. « le seul bémol c’est quand elle parle de la langue française. » j’ai cherché à quel niveau était le bémol dans cette réaction mais je ne l’ai pas trouvé, sur quoi vous n’êtes pas d’accord avec ce qu’elle dit de la langue française ? Lorsque celle-ci devient le « bien parler » en comparaison du parler local, ce qu’elle dit est vrai, si c’est ce qu’elle ressent.

  2. Je m’apercois que tous ceux qui sont nes a mada vazahas ou malagasy et qui ont du quitter ce beau pays pour diverses raisons restent tres attaches a ce qui se passe la-bas. Mais on ne peut pas refaire le monde. Tous les « expatries » ne peuvent pas faire plus que ceux qui sont sur place si ce n’est que continuer d’aimer leur terre natale et participer ici en France a certaines actions humanitaires par exemple « Terre des Enfants » pour deja donner le minimum aux enfants de Dago en etant surs que ca arrive a destination…. Oui je comprends cette dame mais je sais que sur place chaque malagasy ou vazaha peut lui aussi apporter une petite pierre chaque jour au moulin par de petits gestes pas forcement financiers….Mais c’est surtout et avant tout les dirigeants qui doivent SE REVEIILER. Le pays est en train de crever. Fragile il peut devenir la cible de certaines puissances etrangeres qui ne regarderont que leurs interets…..
    TANDREMO TSARA satria la le reveil sera terrible. J’aime mon pays et mes compatriotes. Pas les profiteurs ni les « esclavagistes » quelle que soit leurs origines.
    VELOMA.

    • Tu as raison. Je suis Francais marie gasy avec 3 enfants et j’apporte mes compétences professionnelles. J’ai fait le premier controle bio en 1988 pour une production de ylang à NOSYBE et pour des fruits ( litchis, mangues, etc ) quelle belle Epoque. J’ai le sentiment de perdre un peu de motivation aujourd’hui. De la fatigue. Ce qui ne m’empêche pas de continuer à m’investir mais un peu triste.

  3. Je m’apercois que tous ceux qui sont nes a mada vazahas ou malagasy et qui ont du quitter ce beau pays pour diverses raisons restent tres attaches a ce qui se passe la-bas. Mais on ne peut pas refaire le monde. Tous les « expatries » ne peuvent pas faire plus que ceux qui sont sur place si ce n’est que continuer d’aimer leur terre natale et participer ici en France a certaines actions humanitaires par exemple « Terre des Enfants » pour deja donner le minimum aux enfants de Dago en etant surs que ca arrive a destination…. Oui je comprends cette dame mais je sais que sur place chaque malagasy ou vazaha peut lui aussi apporter une petite pierre chaque jour au moulin par de petits gestes pas forcement financiers….Mais c’est surtout et avant tout les dirigeants qui doivent SE REVEIILER. Le pays est en train de crever. Fragile il peut devenir la cible de certaines puissances etrangeres qui ne regarderont que leurs interets…..
    TANDREMO TSARA satria la le reveil sera terrible. J’aime mon pays et mes compatriotes. Pas les profiteurs ni les « esclavagistes » quelle que soit leurs origines.
    VELOMA.

  4. même s’il s’agit de la 2ème personne, les verbes du 1er groupe ( terminés par -er) et certains verbes en -ir ne prennent pas de ‘s’ ==> ‘ouvre’ ‘relève-toi’

  5. beaucoup de personnes disent qu ils veulent faire quelque chose pour Madagascar , réaliser , apporter un projet concret pour aider ce pays . beaucoup aussi ne savent pas par ou commencer …. or il y a des choses simples , basiques qui peuvent aider Mada , et ça peut se faire a Mada ou ailleurs :
    – prendre conscience des réels besoin des malgaches ( je vois beaucoup de « touristes  » croire qu avec des stylos ils vont éradiquer l alphabétisation )
    -Madagascar ce n est pas Tana , ni ni les plages , 80% des malgaches sont des paysans et les actions doivent se concentrer sur ce secteur
    -l âge moyen des malgaches est très bas , l éducation est un élément essentiel
    -la politique à Mada est affaire de gros sous , la démocratie tel que l on connaît n est peut être pas le meilleur système pour que le peuple s exprime .
    – en tant que vazaha vous n êtes pas comme les autres , vos actes , vos paroles ,votre silence parfois , votre présence aura toujours un impact plus important sur la vie politique/ sociale/ économique : il faut donc agir avec responsabilité et retenue . le coup d état de 2009 a en partie ete possible par le soutient/ silence de la communauté française et aujourd’hui encore on en paie les conséquences ( et pour des années encore )
    -refuser la corruption ( même si c est juste pour avoir une meilleur place dans le taxi brousse ) , on a trop montré aux malgaches que l argent faisait tout
    -apprenez , et parler le malgache
    – découvrez , comprenez et appliquez le sens du mot fihavanana.

    bref Mada se relèvera ,mais ca prendra du temps ( mais ca on l a)

  6. C’est beau touts ces mots. Ny olantsika d manakiana fona. Tsy mety mandray lesona. Rah misy miteny avelao izy iteny. Isika mantsy samy diplômé daholo ka samy tsy te ho gisitra. Fier na tsy fier, na isika samy malagasy ary tsy mifankatia. Fihavanana zany tsy misy intsony amnizao. Mandainga zay milaza hoe tia fihavanana. Na stylo na inona no omen’ ny touriste, tsy ny vidiny no lehibe fa ny asa.

LEAVE A REPLY