Suivez l'information en temps réel avec Le Blog de Madagascar !

 Célébration du nouvel an malgache le 20 mars 2015 à Ambohidrabiby / By Alahamady (Own work) [CC BY-SA 4.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)], via Wikimedia Commons
Célébration du nouvel an malgache le 20 mars 2015 à Ambohidrabiby / By Alahamady (Own work) [CC BY-SA 4.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)], via Wikimedia Commons
Les Malgaches ont de la chance, ils ont la possibilité de célébrer le nouvel an deux fois. En effet, en plus du premier janvier qui est le nouvel an « universel » du calendrier grégorien, il y a également celui spécifiquement malgache (c’est comme le nouvel an chinois, mais pour les Malgaches).

Pour les curieux, nous avons décidé de publier cette petite FAQ :

#1 Quand ?

Cette année, la célébration officielle aura lieu les 9 et 10 mars, le calendrier lunaire de l’époque étant différent du calendrier grégorien, les dates sont différentes chaque année.

#2 D’où vient le nouvel an malgache ?

Selon l’Office du Tourisme d’Antananarivo, « Le «Taom-baovao» ou Le Nouvel an Malgache est une fête culturelle instituée par le Roi Ralambo depuis plus de 540 ans. Durant les siècles passés, elle fut communément appelée « Alahamady » du fait que ce roi l’a célébré au début du mois d’Alahamady. »

#3 Que symbolise-t-il ?

Selon l’Office du Tourisme, « Le Nouvel An malgache est un rituel de pardon, de partage et de vœux de prospérité. C’est une occasion de réconciliation et de salutations entre les générations. Au temps des Rois, l’avènement de la nouvelle année correspondaient au pardon généralisé, qu’il s’agisse de dissensions entre époux ou proches parents, ou dans la communauté, ou encore entre dirigeants et population. Quelques un des symboles marquants de cette fête sont la lumière qui chasse les ténèbres, l’eau qui purifie et réconcilie, le riz et le miel qui amènent vie et prospérité, et la viande que l’on se partage nofon-kena mitam-pihavanana avec les ressortissants et descendants d’une même localité, resserrant les liens de parenté. La veille du début de cette période de fête, il était interdit de manger de la viande, en général d’abattre un zébu. »

Notons aussi que le mois d’Alahamady correspond à la fin de la saison des pluies et des intempéries ainsi qu’au début des récoltes.

#4 Où fêter le nouvel an malgache ?

Voici le programme officiel publié par l’Office du Tourisme d’Antananarivo :

Tambaovao

Cependant, tout le monde peut fêter ce nouvel an à sa manière.

#5 Fête merina ou fête malgache ?

C’est délicat à répondre, mais en substance, comme nous l’expliquions plus haut, c’est un roi de l’ethnie Merina qui a instauré ce calendrier. Cependant, l’unification politique de l’Île et la création du « Royaume de Madagascar » a généralisé plus ou moins la pratique et le calendrier merina.

Aujourd’hui, le nouvel an malgache est surtout fêté sur les Hauts Plateaux, mais c’est la fête de tous les Malgaches. Après, tant qu’on fait la fête 🙂 (avis personnel)

Danse traditionnelle des régions côtières de Madagascar lors de la célébration du nouvel an malgache à Ambohidrabiby / Par Alahamady (Travail personnel) [CC BY-SA 4.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)], via Wikimedia Commons
Danse traditionnelle des régions côtières de Madagascar lors de la célébration du nouvel an malgache à Ambohidrabiby / Par Alahamady (Travail personnel) [CC BY-SA 4.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)], via Wikimedia Commons

#6 A quoi ça ressemble ?

Voici quelques photos de rituels qui vaudront mieux que de longues explications…

Le " fafirano" ou aspersion d'eau sacrée pour bénir les participants à la célébration du nouvel an malgache / By Alahamady (Own work) [CC BY-SA 4.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)], via Wikimedia Commons
Le  » fafirano » ou aspersion d’eau sacrée pour bénir les participants à la célébration du nouvel an malgache / By Alahamady (Own work) [CC BY-SA 4.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)], via Wikimedia Commons
La bénédiction / Par Rabetsihala (Travail personnel) [CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons
La bénédiction / Par Rabetsihala (Travail personnel) [CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons
ouverture / Par Rabetsihala (Travail personnel) [CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons
Danse d’ouverture / Par Rabetsihala (Travail personnel) [CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons
 

Les zébus qu'on va manger / Par Rabetsihala (Travail personnel) [CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons
Les zébus qu’on va manger / Par Rabetsihala (Travail personnel) [CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons
PARTAGER

10 COMMENTAIRES

  1. C’est ne pas une fête ethnique ( merina ou autre) c’est la fête des malagasy daholo, dans le monde entier les fêtes sont toujours crées par une personne mais elle devient national. DONC C’EST LA NOUVELLE ANNÉE MALAGASY ET POINT

  2. « c’est un roi de l’ethnie Merina qui a instauré ce calendrier. Cependant, l’unification politique de l’Île et la création du « Royaume de Madagascar » a généralisé plus ou moins la pratique et le calendrier merina. »

    Et dire que les autres groupe ethniques à Madagascar ne célébraient pas leur Alahamady avant la conquête Merina. Come on! Voici encore une autre façon de falsifier l’histoire de Madagascar. De quelle source a-t-on puisé ce genre d’information? Et depuis quand l’Office du Tourisme de Madagascar devient une autorité pour nous révéler notre histoire? Que font-ils nos historiens et archéologues? Ou, peut-être on a peur qu’ils vont objecter sur l’objectif de nationaliser la tradition Merina? Gime me a break !

    • Je me suis énormément documenté sur le sujet. Et d’après ce que j’ai lu, les autres régions avaient leurs calendriers avant ces conquêtes.

      « De quelle source a-t-on puisé ce genre d’information? » > Le plus facile est de commencer par Wikipédia : https://www.wikiwand.com/fr/Nouvel_an_malgache
      Sinon, il y a aussi les traditions orales qui sont de grandes sources d’information.

      Mais vous avez raison, l’histoire peut avoir pleureuses versions et sans le travail des archéologues, on reste dans le flou.

      Dans tous les cas, peu importe l’origine, c’est la fête de tous les Malgaches 🙂

  3. A mon avis, très humble, descendant d’une caste princière d’une des régions côtières. C’est une fête uniquement Merina, ça n’a jamais été célébré sur les régions côtières même au temps des royautés sauf dans les garnisons Merina. A noter que si vous parlez de royaume de Madagascar, c’était un titre sur le papier accordé par les Anglais mais si vous vérifiez bien la carte à l’époque de la royauté, dites moi où exactement ils ont regnés en dehors de leur garnison?

    D’ailleurs ce fameux roi Merina qui a institué cette tradition l’a reçu de ses ancêtres Antemoro mais même ça vous ne trouverez pas dans les histoires de Madagascar alors oui wikipedia est très léger comme source.

    Bonne journée

  4. je pense que c’est faux de dire nouvelle an malgache, il faut dire nouvelle an Merina, c’est pas une fete national, preuve le président de la republique n’a pas assisté, fait de commentaire, et c’est même pas un jour férié, donc ce n’est pas national. aussi madagascar n a jamais été unifier par un roi unique même si c’etait le souhait de andrianapoinmerina. c est apres la colonisation que le peuple malgache a été unifié.

  5. pour DIMBY l unification de l ile est bien reelle
    au temps de radama 1er son amee occupait toute l ile la preuve cette armee
    etait presente a toleara fort dauphin Mahajanga Toamasina et meme a Antsiranana les restes bla bla

Laisser une réponse