Ils veulent planter 9 millions d’arbres à Madagascar !

2
235

Arbre

Le saviez-vous ? Si rien ne change, les lémuriens disparaitront d’ici une vingtaine d’années. En effet, la déforestation, les coupes de bois précieux et la culture sur brûlis font des ravages sur la Grande Île à un tel point que d’ici quelques années, ces petits primates n’auront plus d’habitat naturel.

Mais il n’y a pas que des coupeurs d’arbres et des pyromanes à Madagascar. Pendant que certains s’appliquent à détruire, d’autres essaient de recréer les forêts malgaches.

Il y a quelques mois, les internautes avaient été émus par l’effort de Nomena Allimant, une Malgache qui  a trouvé un modèle économique qui permet aux paysans de vivre de la forêt, grâce aux systèmes de compensation carbone.

Mais Nomena n’est pas seule dans son combat pour la reforestation de Madagascar. D’autres organisations, comme la fondation EcoFormation, travaillent aussi d’arrache-pied pour que Madagascar devienne une île verte, comme elle l’était jadis. Et leur travail est étonnant.

«Depuis nos premières plantations en janvier 2011, nous avons produit 3,1 millions d’arbustes dans le but de reboiser quelque 2000 hectares. Pour reboiser les 6000 hectares cédés par l’Etat malgache à la coopérative de fermiers que nous soutenons, il reste à produire et à planter 6,4 millions de plants », expliquait Philippe Dubois, l’un des co-fondateurs, en aout 2015 dans un entretien avec 24heures.ch.

C’est en 2009 qu’il décide de faire quelque chose à Madagascar, suite à un voyage sur la Grande Île. «Mandaté pour comprendre les raisons de la baisse des productions de café et de cacao, j’ai pris conscience que la déforestation n’était pas qu’un phénomène théorique. Non seulement, en voyant des km2 de forêts primaires détruites, les impacts négatifs sautaient aux yeux et les conséquences étaient quantifiables: baisse des récoltes de 40% du fait de la diminution des pluies, alimentation des rivières et des nappes phréatiques critiques, baisse des sources d’alimentation et de revenus pour les populations », raconte-t-il.

Voici quelques vidéos sur l’action et l’impact positif de l’action de cette organisation sur la vie des riverains…

2 COMMENTS

  1. Bonjour
    Je suis responsable agro equipement pour tout le sud de la France et chef produit entretien environement. Bientot a la retraite 2017 2018 je souhaite m impliquer dans un projet humanitaire lie a mes competences et vivre a Mada ou jai deja quelqjes connaissances
    si cela peux vous interesser merci de me contacter par mail
    Serge BOUYTAUD

LEAVE A REPLY