Tensions sociales ? Manque de confiance en la justice ? Les lynchages publics sont de plus en plus fréquents dans la Grande Île.

La barbarie de trop était le meurtre d’une personne à Andapa devant toute une foule, dont des enfants, d’une personne soupçonnée d’avoir incendié des cases.

Mais il y eu aussi le lynchage d’un ampanjaka (ancienne noblesse) dans le sud et beaucoup d’autres incidents qui n’ont cependant pas suscité autant d’émotion.

En réalité, depuis de début de l’année, il y aurait eu plus de 10 lynchages à Madagascar.

C’est en tout cas ce qu’indique le Président de la République dans la dernière vidéo de sa chaîne YouTube, où il condamne ces actes et évoque des mesures déjà en cours d’exécution.