Comment les raisonnements à court terme enfoncent Madagascar dans la pauvreté

0
1197

A force, cela devient un cliché. Madagascar, une terre si riche avec autant de ressources, mais aussi parmi les pays les plus pauvres de la planète. L’une des choses qui font que les Malgaches ne s’en sortent pas, ce sont les raisonnements à court termes.

On vit au jour le jour, au lieu d’anticiper et de voir plus loin. Cette vidéo d’Erick Rajaonary, le PDG de la société Guanomad, parle justement de développement durable.

« Est-il pertinent de parler de développement durable à Madagascar ? », s’interroge le chef d’entreprise juste avant la cinquième minute de la vidéo.

Et sa réponse est « oui et non ». Oui, pour le projet de société. Mais non parce qu’on est un pays pauvre et de ce fait, les gens raisonnent à court terme.

Un exemple concret, dans un secteur qu’il connait très bien : des agriculteurs préfèrent utiliser de l’engrais chimique au lieu de l’engrais biologique. Même si les prix sont les mêmes, l’engrais chimique aurait un meilleur rendement à court terme.

Cependant, « en utilisant les engrais chimiques, on altère le sol et on produit moins », selon lui. « Mais les gens ne raisonnent pas comme ça. Les gens disent que ça produit 7 à 8 tonnes et je vais manger ça aujourd’hui même. Ils ne raisonnent pas sur deux ou trois ans ».