Comment le code est en train de redéfinir les codes à Madagascar

0
1274
Une armée de codeurs malgaches prête à conquérir le monde !
Une armée de codeurs malgaches prête à conquérir le monde !

Comme nous l’évoquions dans un précédent article, Facebook organise actuellement un concours panafricain de robots Messenger pour les développeurs.

A la clé, un prix de 20 000 dollars pour les gagnants et un accompagnements pour le projet, de la part du numéro un des réseaux sociaux.

Selon les sources du Blog de Madagascar, de nombreux développeurs s’apprêtent actuellement à soumettre leurs projets pour tenter de gagner ce prix.

En attendant, début mars, un événement a été organisé pour familiariser les développeurs avec les technologies utilisée.

En plus d’avoir été présent à cet événement auquel 150 développeurs malgaches ont répondu présents, nous avons participé à l’organisation en tant que bénévole, afin d’entrer en contact avec cette communauté.

Ces quelques heures passées avec des génies Made in Madagascar m’ont fait oublier un bref moment que j’étais dans pays « sous-développé ».

Malheureusement, la population malgache qui vit au XXIe siècle est encore minoritaire, vu le faible taux d’alphabétisation, le difficile accès à l’électricité et le taux de pénétration d’internet à Madagascar qui n’est que de 5 %.

En tout cas, voici nos impressions, en photos.

Harinjaka Ratozamanana est venu en tongues. Avant qu'il monte sur scène, beaucoup de personnes ignoraient qu'il s'agissait de l'organisateur. Dans un pays où on accorde trop d'importance à l'apparence et à la façon de s'habiller (où il faut être en costume pour avoir l'air d'un "boss"), le message était puissant !
Harinjaka Ratozamanana est venu en tongues. Avant qu’il monte sur scène, beaucoup de personnes ignoraient qu’il s’agissait de l’organisateur. Dans un pays où on accorde trop d’importance à l’apparence et à la façon de s’habiller (où il faut être en costume pour avoir l’air d’un « boss »), le message était puissant !
David, le maître de cérémonie, entre par l’arrière de la grande salle. Look détendu et discours passionnés. Cela nous a changé des discours formels prononcés par des bureaucrates en costume-cravate, derrière un pupitre, et lisant de manière ennuyeuse le contenu d'un bout de papier !
David Andriamasy, le maître de cérémonie, entre par l’arrière de la grande salle. Look détendu et discours passionnés. Cela nous a changé des discours formels prononcés par des bureaucrates en costume-cravate, derrière un pupitre, et lisant de manière ennuyeuse le contenu d’un bout de papier !
"Intello", l'équipe qui a gagné le concours local (une sorte d'examen blanc pour le concours international). Il ont conçu un robot sur Messenger qui donne des astuces pour les gamers. Le jury leur a accordé le premier prix en raison du potentiel économique du projet.
« Intelo », l’équipe qui a gagné le concours local (une sorte d’examen blanc pour le concours international). Ils ont conçu un robot sur Messenger qui donne des astuces pour les gamers. Le jury leur a accordé le premier prix en raison du potentiel économique du projet.
Ici, l'âge, le genre ou le statut ne comptent pas. Aina, une étudiante de 20 ans, explique le fonctionnement de la plateforme Messenger à une audience de 150 développeurs.
Ici, l’âge, le genre ou le statut ne comptent pas. Aina, une étudiante de 20 ans, explique le fonctionnement de la plateforme Messenger à une audience de 150 développeurs.
L'une des équipes récompensées, constituée uniquement de filles. Elle ont conçu un jeu dans lequel l'utilisateur doit draguer un vampire (sérieusement). Bravo les filles !
L’une des équipes récompensées, constituée uniquement de filles. Elles ont conçu un jeu dans lequel l’utilisateur doit draguer un vampire (sérieusement). Bravo les filles !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here