Les 5 raisons pour lesquelles le Père Pedro mérite un Prix Nobel

4
1870
By Schaeffelse (Own work) [CC BY-SA 4.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)], via Wikimedia Commons
By Schaeffelse (Own work) [CC BY-SA 4.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)], via Wikimedia Commons

Il a consacré 27 ans de sa vie aux plus démunis

Le Père Pedro est arrivé à Madagascar en 1989, pour diriger un séminaire. Son association explique qu’à l’époque, « Père Pedro ne peut rester impassible devant la misère des milliers de sans-abri de la capitale qui vivent dans des conditions révoltantes, dans la rue ou sur des décharges d’ordures. Il crée alors des liens de confiance et d’amitié avec ces pauvres en vivant auprès d’eux ». La même année, il débute le projet Akamasoa, une structure qui donne un toit, une dignité et un travail aux sans-abris. A ce jour, il a déjà fondé 22 villages.

Son association a déjà aidé 400 000 personnes

Akamasoa, c’est le nom de cette association qu’il a donc fondée pour aider les sans-abris que ni l’Etat, ni la société n’aidaient. Et en tout, celle-ci a déjà assisté plus de 400 000 personnes (presque un demi-million) depuis sa création. « Un chiffre que Père PEDRO n’aurait jamais imaginé au tout début d’Akamasoa », explique-t-on.

Il a un projet qui marche et qui voit à long terme

Ce qui est vraiment intéressant dans le projet d’Akamasoa, c’est qu’il ne se contente pas de reloger et de nourrir ces sans-abris, mais de les accompagner pour qu’ils se réinsèrent dans la société. Père Pedro et ses collaborateurs ne donnent pas que le poisson, ils donnent aussi (et surtout) la canne à pêche. Et en passant, Akamasoa a créé 3 086 emplois !

Il nous redonne foi en l’humanité

Dans un pays qui part en c…, il est important d’avoir ces personnes sur qui s’inspirer, afin de s’accrocher. Personne n’a missionné le Père Pedro. Il a simplement vu la détresse des personnes les plus vulnérables et a décidé de rester dans notre pays pour les aider.

Il a aussi un impact sur l’environnement

Puisque nos lecteurs sont très préoccupés par la dégradation de l’environnement à Madagascar, nous avons décidé de sortir cette statistique : « Entre 10 000 et 20 000 arbres par an sont plantés » par les enfants scolarisés par Akamasoa.

4 COMMENTS

  1. bonjour,
    honorer le Pere Pedro est du. Depuis. Le fait que les autorites ne l’aient pas fait a ce jour est une honte, mais aussi une marque de leur meprise envers les moins favorises et envers les etrangers…En ce moment ce qui est plus utile, outre des titres et medailles, est d’appuyer concretement le travail que fait le centre ou travaille le Pere Pedro et son team: donations, volontariats, messages d’appui pour que plus de gens s’y interessent.
    Salutations
    Alex

  2. bonjour ,
    je suis d’accord avec Alexander, j’ajoute que le Pere Pedro plus que les medailles a besoin de fonds , de l’aide, bref ..des actes concret. Le gouvernement Malgache doit ouvrir ses yeux et faire finalement quelque chose pour reduire la misere et la pauvretè de sa population. Suivre l’exemple du Pere Pedro c’est simple, il suffit de le vouloir.
    Merci Pere Pedro, que j’ai eu l’honneur de rencontrer a Akamasoa et de voir sa rage contre l’indifference vers les plus pauvres de pauvres

  3. A mon avis chacun a sa vocation, lui il possède cette faculté de relever le morale des gens en difficulté et de les inciter à battre pour une vie meilleur etpour avoir confiance en eux, et foi en Dieu !

LEAVE A REPLY