Ce blog malgache fait partie des meilleurs d’Afrique !

1
121
Le logo de l’African Blogger Awards.
Le logo de l’African Blogger Awards.

Le statut de « pays pauvre » de Madagascar éclipse souvent son potentiel et surtout sa jeunesse active, prête à changer le monde et à disrupter. Il y a encore une semaine, nous évoquions l’histoire de Hanta Tina, fondatrice de Flore Aroma, qui fait partie des meilleurs entrepreneurs de moins de 30 ans d’Afrique, selon le magazine Forbes. Et cette fois-ci, c’est dans le domaine du blogging que Madagascar se distingue. En effet, mesdames et messieurs, Popmuse.mg fait partie des récompensés de l’African Blogger Awards 2016.

La très grande majorité des gagnants de l’édition 2016 sont des sites nigériens et sud-africains. Le « petit Malgache » (ny Gasy kely) s’incruste cependant dans la catégorie Arts and Culture, derrière Books Live, un blog sud-africain consacré à la littérature.

Mais qui est Popmuse ? Lancé en 2015, ce blog malgache trouve son public parmi les mélomanes. Cependant, il ne parle pas que de musique puisque vous y trouverez aussi des articles sur les arts urbains et même les arts graphiques.

Popmuse

En substance, comme nous l’a expliqué Jimmy KARL, l’un des co-fondateurs, son blog met en avant la culture malgache. Et d’un autre côté, ses articles font aussi la promotion des créateurs de la Grande Île à l’international. « Bizarrement, les Asiatiques sont très friands de notre culture », nous lançait-il récemment, tout en rigolant.

En tout cas, cette récompense indique que Popmuse fait partie des blogs africains les plus influents dans son domaine. Cette année, l’organisateur a travaillé avec la fondation Bill and Melinda, lancée par le créateur et ancien PDG de Microsoft. Et pour son responsable Afrique, Ayo Ajayi, les bloggeurs ont un rôle très important en Afrique et le blogging permet de diversifier les médias. Quant à Murray Legg, l’un des co-fondateurs de l’African Blogger Awards, il explique les bloggeurs sont en train de « surpasser le média traditionnel et les contraintes historiques ». Les gagnants de ce concours ont été choisis en fonction de leurs trafics et de leurs influences.

1 COMMENT

  1. Le soleil de Tombouctou ( Partie I : Fatalité)

    « Le soleil se lève alors sur cette terre rougeâtre et désolée,
    Où pauvres hères et drôles languissent dans la pulvérulence,
    La vie s’est éteinte à tout jamais dans leur regard oppressé,
    Comme elle s’est éteinte sur ces dépouilles battues à outrance,

    Le soleil éclaire ces faces où subsiste une étoile d’espérance,
    Sa lueur s’attarde sur le visage d’un vieillard débonnaire,
    Embrassant ses oripeaux loqueteux qui respirent la misère,
    Il lui manque cinq doigts, c’est eux, eux! Dans leur violence.

    A quelque encablure de là, sur un étroit lopin desséché,
    Un enfant enturbanné et moribond engloutit la terre,
    Sa mère le fixe d’un œil vitreux, bras croisés sur sa nudité.
    Elle ne marque aucune surprise, les pieds dans la poussière.

    Tous sont dans l’expectative d’une liberté volée,
    Nul sourire n’illumine le masque terne de leur visage,
    Les bourreaux, non loin, ne cessent jamais de les surveiller,
    Tout de noir vêtus et leurs armes pointées, écumants de rage.

    Le soleil est la seule joie et la seule distraction de ces opprimés,
    Le soleil est leur espoir de vivre, il les accompagne chaque jour.
    Chaque jour, il les baigne de sa flamboyance telle l’Amour,
    Chaque jour, il les quitte pour les laisser à la nuit et à la cruauté. »

    ‘Voyage entre Cieux et Enfers’; tous droits réservés.

LEAVE A REPLY