Sefo lemur

La vidéo a fait le tour du monde : dans une cour, deux enfants jouent avec un lémurien (appelé « Sefo » ou Chef) et lui gratte le dos. Lorsqu’ils s’arrêtent, le lémurien demande aux enfants de continuer. Cette petite scène, adorable a priori, a conquis le web. A ce jour, elle a probablement déjà été vue plus de 100 millions de fois sur internet.

Impossible d’avoir un nombre exact puisque celle-ci a été freebootée par de nombreuses pages Facebook, chaînes YouTube et sites web. Mais sur la page « Malagasy ve ianao », elle a été vue 19 millions de fois. Sur « Info Chrétienne », elle a compté 36 millions de vues. Et sur la vidéo originale, on a 1,4 millions de vues. Si on totalise, cela donne près de 56 millions de vues, mais c’est sans compter les autres chaînes et sites qui ont téléchargé puis publié la vidéo de Sefo ainsi que les GIF qui ont circulé sur la toile. Mais 100 millions de vues (voir plus) est une bonne estimation (d’après mon expérience). Jamais un vidéo à Madagascar n’a autant fait le buzz ici et à l’étranger.

Le maki s’appelle « SEFO » (chef). Son language est si simple que même les enfants se lient amitié avec lui. A ne pas manquer !

Posted by Tsimanova Nazaire Paubert on Sunday, April 17, 2016

Désolé je vais (encore) casser l’ambiance

Cependant, avant de sauter de joie, sachez que la vidéo fait actuellement polémique car il est possible qu’il fasse plus de mal que de bien aux lémuriens et à Madagascar.

Il y a quelques jours, je relayais sur ce blog les voix de deux écolos malgaches qui, contrairement à tout le monde, n’ont pas été amusés par cette vidéo virale. Pour l’un, « ce n’est pas charmant, c’est irresponsable ». Pour l’autre, « les lémuriens ne sont pas des animaux de compagnie ».

Comme tout le monde, j’adore les vidéos virales comme celles-ci et c’est encore plus le cas lorsqu’elle vient de mon pays. Cependant après avoir lu les commentaires de ces deux internautes ainsi que quelques articles qui ont été publiés par le National Geographic, le Huffington Post, Slate et NPR concernant la vidéo de Sefo, je ne peux que culpabiliser d’avoir contribué (même si ce n’est de manière significative) à sa popularité.

En effet, en montrant (même involontairement) qu’un lémurien peut être un animal de compagnie, cette vidéo fait surtout de la publicité gratuite pour les braconniers.

Il s’agit d’une espèce protégée

Selon une étude publiée dans le journal de l’université de Cambridge l’année dernière, au moins 28 000 lémuriens ont été capturés durant les trois précédentes années pour être domestiqués. Et le risque, c’est qu’avec ce type de vidéo virale, la demande s’accroisse dans le monde.

Comme le rapporte Slate, Tara Clarke, assistant pofessor à la Duke University, et qui dirige une ONG appelée Lemur Love, étudie ce qui se dit sur les lémuriens sur les réseaux sociaux. Et d’après elle, depuis l’arrivée de cette vidéo virale, il y eu de nombreuses publications du type « je veux un lémurien » sur Twitter, dont les données sont accessibles au public. C’est la partie la plus inquiétante.

Hors de son contexte et probablement involontaire

Suite à un début de polémique, la personne qui a publié la vidéo originale a cependant tenu à expliquer que son but n’était pas de récolter les Like. En ce qui concerne le lémurien, il explique qu’il a grandi dans son village : « Il côtoyait les gens de maisons en maisons et personne ne peux prétendre être son propriétaire (même moi). Nous lui servons des bananes, des pastèques, des fruits. Il ne mange pas les céréales ni encore moins les viandes ». Et pour lui, Sefo est devenu un ambassadeur de Madagascar.

PARTAGER

Laisser une réponse